mardi 24 mai 2022
A VOIR

|

Que nous réserve le schéma directeur du traitement des déchets ?

Publié le

Bientôt un bac marron, un réseau de déchetterie et un incinérateur. En décembre dernier, les 12 communes affiliées au syndicat Fenua Ma et le Pays ont validé le schéma directeur du traitement des déchets sur les 10 années à venir. Décryptage :

Publié le 26/01/2022 à 10:57 - Mise à jour le 26/01/2022 à 10:57
Lecture 2 minutes

Bientôt un bac marron, un réseau de déchetterie et un incinérateur. En décembre dernier, les 12 communes affiliées au syndicat Fenua Ma et le Pays ont validé le schéma directeur du traitement des déchets sur les 10 années à venir. Décryptage :

La première phase de ce schéma avait démarré dans les années 2000 avec la mise en place du bac vert et des bornes à verre. Depuis 2003, les déchets toxiques : huiles usagées, piles ou encore batteries sont collectées.

La deuxième phase a déjà démarré. Elle comprend la mise en place de déchetteries dans des zones gérées par Fenua Ma. La population pourra y déposer ses encombrants ou des déchets volumineux qui ne rentrent pas dans les bacs. Il sera également possible d’y déposer des déchets toxiques type piles, batteries et même des médicaments. Ces lieux seront surveillés avec des horaires d’ouverture.

Il existe déjà une déchetterie aux normes au fenua, à Paihoro. Mais elle nécessite encore des aménagements et ne devrait ouvrir que l’année prochaine.

Le projet de déchetterie le plus avancé à ce jour est celui de la commune de Punaauia. Les travaux devraient démarrer cette année pour une ouverture prévue en juin 2023. Papara souhaite se munir d’une mini déchetterie avec une ouverture annoncée pour 2025. D’autres communes comme Papeete et Arue doivent encore déterminer le lieu ou le modèle de déchetterie envisagé.

Concernant le traitement des biodéchets, il entre dans la phase 3 du schéma directeur. Il est question de mieux valoriser ces déchets. Fenua Ma envisage de tester des bacs marrons dans une dizaine voire une centaine d’habitations volontaires sur deux à trois ans. Les restes de repas, petits déchets verts (cartons, papiers habituellement déposés dans les bacs verts) pourront être jetés dans ces bacs marron. En fonction de la qualité du compost, celui-ci pourra être utilisé dans l’agriculture par exemple.

Si les tests sont concluants, le bac vert sera remplacé à terme par le bac marron et des bornes complémentaires.

La phase 4 prévoit que les résidus en plastique soient incinérés et transformés en énergie. Fenua Ma estime pouvoir acquérir un incinérateur à l’horizon 2030.

Enfin, un schéma territorial de gestion des déchets devrait être adopté cette année. Et ce sont toutes les communes qui pourront en bénéficier.

infos coronavirus