mercredi 28 octobre 2020
A VOIR

|

Quand le CAE aide à trouver un emploi fixe

Publié le

Se faire embaucher après 40 ans est de plus en plus difficile. À Papeete pourtant, la cellule en charge de l’emploi, de la formation et de l’insertion, parvient à mettre en contact les personnes sans emploi et les entreprises. Certains ont même décroché un job.

Publié le 30/09/2020 à 14:58 - Mise à jour le 30/09/2020 à 16:27
Lecture < 1 min.

Se faire embaucher après 40 ans est de plus en plus difficile. À Papeete pourtant, la cellule en charge de l’emploi, de la formation et de l’insertion, parvient à mettre en contact les personnes sans emploi et les entreprises. Certains ont même décroché un job.

Pour 16 personnes à Papeete, une nouvelle aventure débutera demain. Durant 12 mois, grâce aux contrats d’aide à l’emploi, ils seront de nouveau au travail. 

Mahana a 42 ans, comme lui, beaucoup de sans-emplois peinent à se faire embaucher. Pourtant, si tout se passe bien à la fin de la période en tant que CAE (contrait d’aide à l’emploi), ils seront embauchés en CDI. « Ce n’est pas un CAE pour un CAE, pour nous il faudrait qu’il y ait un CAE avec une promesse d’embauche. Ces 16 CAE auront donc une promesse d’embauche. Et de plus en plus, les patrons nous appellent pour avoir des CAE avec des promesses d’embauche » explique Rodolphe Tutairi, directeur de la cellule emplois, formation, insertion de Papeete. « Il faut que en 2-3 mois, ils aient tout appris. Le reste du temps, c’est pour parfaire » ajoute-t-il.

Trois d’entre eux ont plus de 45 ans et ont été sélectionnés sur le volet.

Six vont démarrer avec un CDI grâce à l’aide au contrat de travail. Depuis le mois de janvier, la cellule a permis à 147 personnes de décrocher un contrat.

infos coronavirus

Covid-19 : les salles de sport « sacrifiées » estime Christian Wang Sang

"C'est injuste." "C'est révoltant." Les gérants de salles de sport sont dépités. Alors qu'ils traînent encore des séquelles financières du confinement, c’est...

Covid-19 : Manutea Gay « demande à chacun de se rendre responsable »

Manutea Gay, le responsable de la plateforme covid-19, était notre invité en plateau lundi soir. Il indique que "les messages qui ont été diffusés jusqu’à aujourd’hui ont fait leur temps, il est nécessaire de passer à autre chose", et "demande à chacun de se rendre responsable à titre individuel" face à la pandémie.

Covid-19 : le tourisme mondial en baisse de 70% entre janvier et août

Les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à l'année précédente, sous l'effet de la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).