lundi 6 juillet 2020
A VOIR

|

Puunui : trop de maisons, pas assez d’eau

Publié le

Sur les hauteurs de Puunui, la pression de l’eau ne cesse de diminuer. En plus de la sécheresse, depuis 18 ans, le nombre d’habitations implantées sur ce domaine agricole, a explosé.

Publié le 15/09/2019 à 11:21 - Mise à jour le 15/09/2019 à 11:23
Lecture < 1 min.

Sur les hauteurs de Puunui, la pression de l’eau ne cesse de diminuer. En plus de la sécheresse, depuis 18 ans, le nombre d’habitations implantées sur ce domaine agricole, a explosé.

« C’est pas tout le monde qui n’a pas d’eau. C’est uniquement ceux qui sont en hauteur. C’est-à-dire plus haut que le réservoir », explique Tumoana Doom, responsable du service hydraulique à Taiarapu Ouest. Ce réservoir, a une capacité de 7000 litres. Aujourd’hui, il fournit 60 habitations. Mais le responsable du service hydraulique constate que la capacité de la citerne ne répond plus à la demande des foyers en constante augmentation depuis plus de 10 ans, sur les hauteurs de Puunui : « il y a eu des constructions qui ont été bâties, je ne sais pas s’il y a vraiment eu des permis de construire. Et la plupart sont branchés. C’est un peu piraté. Ils se branchent sur un autre, qui se branche sur un autre… A la fin il n’y a plus assez de pression et c’est le gros souci qu’on a aujourd’hui… »

Deux citernes sont disséminées sur ce domaine agricole. Autrefois géré par le SDR, c’est la commune qui en a repris la gestion et la maintenance. Alors, quand il pleut et qu’il faut intervenir sur les conduites ou le captage, les agents doivent parcourir des kilomètres en contrebas de la montagne. « C’est uniquement aérien. On n’a pas de routes pour entretenir. C’est le gros problème qu’on a aujourd’hui : c’est l’entretien des conduites et le captage. Rien que pour descendre il nous faut à peu près 2 heures de marche. Après il faut deux heures pour revenir. Ça c’est pour analyser le problème, et quand on a trouvé le problème on redescend le lendemain pour réparer. »

La commune pense installer une 3e citerne de 80 mètres cubes sur ce site, mais les conflits entre familles, les problèmes fonciers et le manque de financement pourraient retarder la sortie de terre du projet. Les maisons, elles, continuent de fleurir…

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV