mercredi 16 octobre 2019
A VOIR

|

Punaruu : bientôt un arrêté pour interdire les “cars bass”

Publié le

À la Punaruu, les associations de propriétaires fonciers disent ne plus supporter les rassemblements de voitures "Boum Boum" le week-end qui drainent de nombreux jeunes fêtards dans la vallée. Cela conduit selon elle a une hausse des violences et de l’insécurité.

Publié le 06/09/2019 à 18:30 - Mise à jour le 08/09/2019 à 18:02
Lecture 2 minutes

À la Punaruu, les associations de propriétaires fonciers disent ne plus supporter les rassemblements de voitures "Boum Boum" le week-end qui drainent de nombreux jeunes fêtards dans la vallée. Cela conduit selon elle a une hausse des violences et de l’insécurité.

Chaque week-end, de nombreux amateurs de “cars bass” s’invitent au fond de la Punaruu. Des rendez-vous festifs sur fond de décibels poussés au maximum et où l’alcool coule souvent à flot.

Il en résulte des accidents, parfois mortels, des bagarres et des agressions comme encore récemment. Une insécurité que ne supporte plus l’association des porteurs d’oranges et celle des propriétaires fonciers de la vallée. “Maintenant, des joggeurs se font agresser. Là, on n’est plus sur un fléau de jeunes personnes qui se livrent à leur passion et s’auto-détruisent, mais qui mettent de l’insécurité, puisqu’ils installent leur règne dans la vallée en agressant les gens verbalement, physiquement. Il y a une terreur. On a peur” déplore Hina Nelly Tumahai, présidente de l’association Fatu Fenua No Te Faa no Punaruu.

Les associations disent avoir interpellé le maire à plusieurs reprises sur ce sujet, sans résultat. Du moins jusqu’à aujourd’hui, car Simplicio Lissant a annoncé travailler sur un arrêté qui entrera en vigueur dans une quinzaine de jours. Le texte devrait purement et simplement interdire les rassemblements de “cars bass” dans la vallée. “On va médiatiser pour informer tous les usagers, et on déploiera derrière les moyens qu’il faudra pour l’application de cet arrêté. (…) Il faudra de toute façon interdire l’activité. Ou en tous les cas, proposer derrière, peut-être, quelque chose qui soit cadré. Le problème, c’est que l’activité n’est pas du tout cadrée ce qui engendre des débordements à tout-va” explique Simplicio Lissant, maire de Punaauia.

Cette mesure était attendue par les associations, mais tant qu’elle n’entrera pas en vigueur, ces dernières seront dans l’expectative. “Pour l’instant, la sécurité n’est pas là. Moi, je suis dans l’instant présent” poursuit Hina Nelly Tumahai.

D’ici à l’entrée en vigueur de l’arrêté, la présence des mutoi et des gendarmes sera renforcée dans la vallée durant les week-ends. À plus long terme, la mairie envisage de réinstaller des barrières pour filtrer l’accès de la Punaruu.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X