samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Punaauia : une avocate dénonce un plan de prévention des risques « fait à la carte »

Publié le

Publié le 06/03/2017 à 11:32 - Mise à jour le 06/03/2017 à 11:32
Lecture 2 minutes

L’avocate est « entièrement convaincue de l’irrégularité de la révision du plan de prévention des risques naturels » au motif, entre autres, que le commissaire enquêteur chargé du dossier n’avait pas motivé son avis comme il aurait dû le faire.

Elle s’est en outre étonnée que des zones rouges, inconstructibles, aient évolué en zone rouge clair après la révision du plan, avec possibilité de bâtir à condition d’avoir, au préalable, réalisé des travaux de sécurisation.

« Le PPRN a été révisé à la demande de constructeurs souhaitant sortir de la zone inconstructible (…) Ils ont donc acheté des terrains constructibles à bas coût….et cela fonctionne (…) La façon de procéder est particulièrement choquante (…) la révision a été faite à la carte pour certains propriétaires », a-t-elle dit.

Et elle ajoute : « des parcelles anciennement rouges sont devenues rouge clair (…) alors que le PPRN ne fait état d’aucune réduction du risque sur ces zones ». L’avocate s’est donc dit surprise que soit envisagée la construction de la future clinique Cardella et d’une résidence de 50 logements sur ces parcelles.

Le rapporteur public s’est pour sa part prononcé pour le rejet de la demande de la requérante. Le magistrat a considéré que les habitants de Punaauia avaient pu présenter leurs « observations » au moment de l’enquête et qu’ils ne s’étaient « pas opposés au zonage » du PPRN. Pour lui, il n’y a donc eu aucune « erreur manifeste » de droit.

Le tribunal administratif rendra sa décision dans une quinzaine de jours.
 

J-B. C.

 
 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.