fbpx
vendredi 22 novembre 2019
A VOIR

|

PSG : l’intersyndicale quitte la table des négociations

Publié le

Publié le 25/02/2015 à 16:05 - Mise à jour le 25/02/2015 à 16:05
Lecture 3 minutes

Une première réunion a eu lieu aujourd’hui jeudi entre les syndicats et le gouvernement au sujet de la Protection sociale généralisée (PSG). Depuis quelques années, se sont les réserves de la retraite qui financent la branche maladie. Pour les syndicats, il faut trouver une autre solution. 

Mais la réunion a tourné court. Les partenaires sociaux, la CPS et le Pays, représenté par Luc Tapeta, n’ont pas réussi à se mettre d’accord… sur l’ordre du jour. Les syndicats souhaitaient commencer par évoquer la maladie, tandis que le gouvernement voulait s’attaquer directement au problème des retraites. “Le représentant du gouvernement veut saucissonner les problèmes, alors que c’est un tout”, a déclaré Patrick Galenon, secrétaire général de la CSTP-FO, au micro de Tahiti Nui Télévision. “Il faut d’abord qu’on travaille sur la maladie. Parce que ce sont les réserves de la retraite qui paient aujourd’hui la maladie. Il le sait très bien monsieur Tapeta” lance le syndicaliste.
“Aujourd’hui il faut faire en sorte que l’on contrôle les dépenses au niveau de la maladie, pour ne plus puiser dans les réserves de la retraite. S’agissant de la maladie, il faut bien comprendre qu’à la fois les partenaires sociaux, l’État, et le territoire sont concernés. Lui (Luc Tapeta, NDLR), il veut nous orienter vers un débat sur la retraite. A partir du moment où on sait combien nous allons payer à la maladie, à ce moment-là, on se retournera vers les patrons pour dire : voilà ce qu’il nous reste comme argent. Et à ce moment-là on pourra soit moins payer pour les retraités, soit dire effectivement on peut payer”, explique Patrick Galenon.  Au final, la moitié des intervenants a quitté la salle. La réunion s’est poursuivie sans les syndicats. 

Dans un communiqué ce jeudi après-midi, la présidence a expliqué son engagement dans une réforme de fond de la PSG, à laquelle elle a décidé d’associer “des représentants des employeurs et des salariés, des représentants de l’assemblée de Polynésie française, des membres des associations de retraités, des membres de la jeune chambre économique et des membres du Syndicat pour la Promotion de Communes”.
“Le calendrier prévoit une clôture des débats à fin juin de manière à proposer une réforme durable dont les premières mesures seront intégrées dans les travaux budgétaires 2016”, a annoncé la présidence.

 
Le communiqué de la présidence sur la réforme de la PSG

“Atelier PSG II sur les retraites
 
Le gouvernement de la Polynésie s’est engagé dans une dynamique de réformes de fond dans le domaine de la protection sociale généralisée et de la santé.Tout le spectre de notre couverture sociale doit être revisité car, après 20 années d’existence, des signes de fragilité sont apparus. La nécessité d’une réforme de notre PSG n’est plus à démontrer.
 
Au regard du poids respectif que représentent les retraites et la maladie dans les dépenses de la PSG (85% du total des 112 milliards Fcfp), le gouvernement a jugé pertinent de commencer les travaux par ceux sur les retraites tranche A et tranche B. Ceux qui concernent la maladie suivront immédiatement avec la livraison des premières conclusions des travaux sur le schéma d’organisation sanitaire prévues au mois de mai prochain.
 
Une large concertation sur le sujet est nécessaire et c’est pour cela que le groupe de travail a été étendu à un public plus important que celui qui, traditionnellement, était amené à en débattre.Seront associés à ces réunions de travail, des représentants des employeurs et des salariés, des représentants de l’Assemblée de Polynésie française, des membres des associations de retraités, des membres de la jeune chambre économique et des membres du Syndicat pour la Promotion de Communes.
 
L’objectif de cet atelier est de permettre aux participants de prendre connaissance de l’évolution des régimes tranches A et B et de faire des propositions pour assurer leur solidité financière et leur fonctionnement solidaire.
 
Les travaux des actuaires les plus récents serviront de base à ces discussions et les résultats attendus sont les propositions d’ajustements paramétriques des participants.Le calendrier prévoit une clôture des débats à fin juin de manière à proposer une réforme durable dont les premières mesures seront intégrées dans les travaux budgétaires 2016.”
 
 

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Miss France 2020 : les photos officielles des 30...

Les 30 prétendantes au titre de Miss France 2020 sont passées sous l'objectif des photographes du comité. À J-2 de leur arrivée sur Tahiti pour leur préparation à l'élection, découvrez leurs photos officielles :

Un succès pour la première bourse aux livres

Le Lions Club organisait ce samedi une bourse aux livres à l'école Ahutoru de Arue, dont les fonds récoltés serviront à équiper une classe d'enfants sourds et malentendants de la Presqu'île. Le public a répondu présent dès l'ouverture.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X