vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

« Protege » un plan régional océanien pour gérer les ressources naturelles

Publié le

ENVIRONNEMENT - Après le projet INTEGRE sur la gestion durable des zones côtières de Raiatea, Tahaa, Opunohu et la presqu’ile de Tahiti, l’Europe renouvelle son engagement en faveur du climat et de la biodiversité du Pacifique, au bénéfice des pays et territoires d’outre-mer.

Publié le 30/05/2019 à 14:24 - Mise à jour le 20/06/2019 à 9:10
Lecture < 1 min.

ENVIRONNEMENT - Après le projet INTEGRE sur la gestion durable des zones côtières de Raiatea, Tahaa, Opunohu et la presqu’ile de Tahiti, l’Europe renouvelle son engagement en faveur du climat et de la biodiversité du Pacifique, au bénéfice des pays et territoires d’outre-mer.

Le 10 avril 2018, l’union européenne et les quatre pays et territoires d’outre-mer avaient signé la convention de financement du 11ème FED régional, permettant ainsi la réalisation du programme régional océanien intitulé « PROTEGE ».

Mis en place pour une durée de quatre ans, « PROTEGE » le projet régional océanien des territoires pour la gestion durable des écosystèmes, vise à construire un développement durable et à inciter les PTOM à adapter leur économie face aux changements climatiques, en s’appuyant sur la biodiversité et les ressources naturelles renouvelables.

Ce nouveau projet s’inscrit dans la continuité du précédent programme. INTEGRE réalisé de 2013 à 2018, se concentrait sur la gestion durable des zones côtières. PROTEGE va permettre de poursuivre les efforts de gestion durable et de protection des ressources naturelles de Nouvelle-Calédonie, de Pitcairn, de Polynésie et de Wallis et Futuna.

Quatre domaines sont concernés : l’agriculture, la pêche, l’aquaculture, l’eau et les espèces exotiques envahissantes.
Un comité de pilotage régional du pacifique assure la gouvernance du projet PROTEGE. En Polynésie, les directions de l’agriculture, des ressources marines et de l’environnement sont associées à la mise en œuvre du projet. Ce groupe de coordination technique a été mis en place hier par le conseil des ministres.

PROTEGE est financé conjointement par l’union européenne à hauteur de 4 milliards 290 millions et 15 millions 300 mille pour les quatre PTOM. Un financement réalisé via le 11ème FED, le fond européen de développement.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.