jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Projet de vaccination dans les collèges et lycées : les syndicats attentifs

Publié le

Le vaccin au programme de la rentrée scolaire. Le président du Pays envisage d’ouvrir des centres de vaccination dans les collèges et lycées. Face à la recrudescence des cas positifs liés au variant Delta, le retour en classe se fera avec de nouvelles mesures sanitaires. Une réunion est prévue en milieu de semaine entre la ministre de l’Education et les différents syndicats

Publié le 02/08/2021 à 16:50 - Mise à jour le 04/08/2021 à 14:48
Lecture 2 minutes

Le vaccin au programme de la rentrée scolaire. Le président du Pays envisage d’ouvrir des centres de vaccination dans les collèges et lycées. Face à la recrudescence des cas positifs liés au variant Delta, le retour en classe se fera avec de nouvelles mesures sanitaires. Une réunion est prévue en milieu de semaine entre la ministre de l’Education et les différents syndicats

La fin des vacances approche et le gouvernement planche sur la stratégie vaccinale de la rentrée. Le retour des élèves se fera très certainement avec la mise en place de protocoles sanitaires stricts en classe.  Objectif : lutter contre la contagiosité du variant Delta. Le président du Pays en appelle aux parents d’élèves pour faire vacciner leurs enfants de plus de 12 ans : “J’envisage d’ouvrir, dans les établissements scolaires, collèges et lycées, des centres de vaccination afin que nos enfants puissent accéder facilement à cette vaccination”, avait-il déclaré lors de la dernière allocution.

Le gouvernement apportera des précisions mercredi. Cette rentrée 2021 inquiète le corps enseignant. À situation exceptionnelle, dispositions exceptionnelles selon l’Unsa éducation. Les mesures sanitaires doivent rassurer élèves et professeurs selon le syndicat, qui pour l’heure attend les annonces du Pays. “L’école est quand même un lieu où circule le virus. Mettons les moyens et on verra après comment on va rattraper les programmes. Mais je sais que le corps enseignant ne voudrait pas un mix distanciel et présentiel. C’est du boulot supplémentaire en plus du stress au quotidien”, estime la secrétaire générale Diana Yieng-Kow.

Du côté de la fédération des associations de parents d’élèves, même son de cloche. On milite pour du présentiel dans le respect des mesures sanitaires . La Fapeep se dit favorable à la vaccination au sein des collèges et lycées. Mais cette mesure pourrait ne pas faire l’unanimité reconnait son président Tepuanui Snow : “La question de la vaccination est effectivement problématique et très sensible puisque cette question divise plutôt que de fédérer. Quelle est la solution ? Organiser des classes en distanciel ? Ça n’est pas la solution. On l’a bien vu l’année dernière. La classe en distanciel a davantage participé au décrochage scolaire.”

Le Snetaa FO sera vigilant aussi aux annonces de la ministre de l’éducation. Selon le secrétaire général du syndicat Maheanuu Routhier, la vaccination dans les collèges et lycées nécessite une organisation technique et ne doit pas ralentir les heures de cours. “La question qui se pose c’est tout l’aspect organisationnel. Qui vient vacciner ? À quel moment ? Comment on fait ? Et avec quelle gestion des élèves ? Comment on récolte le consentement des parents pour les élèves mineurs ?”

Le Pays espère freiner la chaine de contamination du virus entre les murs des établissements scolaires. L’objectif est d’assurer la continuité des enseignements sans avoir à fermer les salles de cours.

Rédigé par

infos coronavirus