vendredi 15 octobre 2021
A VOIR

|

Projet de stockage de gaz à Hitia’a : Mana Ito insiste sur la sécurité, la population inquiète

Publié le

Un projet de stockage de gaz devrait voir le jour au cours des prochaines années. Le site choisi à cet effet est situé dans la commune de Hitia'a o te Ra. Un projet entièrement sécurisé selon la société Mana Ito et qui permettrait de développer l'Est de Tahiti.

Publié le 24/03/2021 à 16:10 - Mise à jour le 24/03/2021 à 16:28
Lecture 2 minutes

Un projet de stockage de gaz devrait voir le jour au cours des prochaines années. Le site choisi à cet effet est situé dans la commune de Hitia'a o te Ra. Un projet entièrement sécurisé selon la société Mana Ito et qui permettrait de développer l'Est de Tahiti.

Ce projet qui fera bientôt concurrence à la société Gaz de Tahiti, c’est Albert Moux qui en est responsable. Concrètement des cuves de stockages de gaz situées sous terre devraient être implantées à Hitia’a, au niveau du PK39. L’objectif selon l’entreprise porteuse du projet, Mana Ito : proposer un nouveau site extrêmement sécurisé, éloigné de la zone urbaine, et qui, grâce à sa capacité de stockage, nécessitera moins d’arrivées de bateaux.

En terme de sécurité, Sébastien Millot, directeur général de Mana Ito, assure que “quand on construit un site gazier, on pense et on vit sécurité. C’est le maître mot […]. C’est un site isolé, à plus de 300m de la première habitation, 300m de la route de ceinture. Il va respecter toutes les normes de sécurité. Les stockages seront sous talus, donc protégés”. “On est accompagné par les meilleurs spécialistes techniques, au niveau aussi des analyses environnementales, au niveau des analyses de dangers”.

Une enquête publique a été lancée en amont du projet. Selon Sébastien Millot, la parole donnée à la population dans les médias n’a pas jusqu’ici été représentative de ce que les habitants de Hitia’a lui ont confié. “On a eu beaucoup de discussion au sein des familles propriétaires des terrains, avec des riverains. Il y a aussi des associations locales qui aujourd’hui œuvrent pour s’exprimer et recueillir les doléances. Pendant cette phase d’enquête publique, on invite tout le monde à venir s’exprimer. Il y a des commissaires enquêteurs qui sont là, il y a des cahiers de doléances. […] Il faut venir s’exprimer clairement avec les outils qui existent pour cela. Toutes les doléances qui seront notées dans le cahier seront prises en compte par le commissaire enquêteur et on sera amené à y répondre”.

Interrogé sur la question d’un centre de stockage de gaz dans sa commune, le maire de Hitia’a o te Ra, Henri Flohr, dit y être favorable et y voir une possibilité de développement économique en faveur de ses administrés.

En effet, l’Est de Tahiti n’a pas été choisi par hasard puisque Mana Ito met également en avant la volonté de contribuer à l’accroissement économique de cette partie de l’île. Le but est d’offrir de l’emploi direct au sein-même de la station de gaz ou des emplois indirectes générés grâce à des activités annexes. La société dit souhaiter arriver à un projet où tout le monde y trouverait son compte.

Pour autant, si la commune est en accord avec la mise en place de ce projet, elle n’a pas d’influence sur la décision finale. “Nous la mairie, c’est un avis. Ce n’est pas la commune qui délivre l’autorisation” a expliqué Henri Flohr.

Les discours des différents acteurs se veulent rassurants, mais Joseph, un des habitants à proximité du site, n’a été mis au courant du projet que ce mercredi matin. Il confie ses craintes dû à un manque d’information. “Nous, ça nous fait peur. On n’a pas de papier pour ça, on ne sait pas ce que c’est. On n’a pas étudié ce domaine alors on ne sait pas. On fait juste confiance aux hauts placés”.

Rédigé par

infos coronavirus