mercredi 20 octobre 2021
A VOIR

|

Prix de l’électricité : le dispositif de péréquation en vigueur au 1er janvier 2022

Publié le

Adopté en décembre 2020 par l’assemblée de la Polynésie, le dispositif de péréquation visant à uniformiser les prix de l’électricité sur l’ensemble de la Polynésie entrera finalement en vigueur au premier trimestre 2022.

Publié le 27/09/2021 à 16:52 - Mise à jour le 28/09/2021 à 16:28
Lecture < 1 min.

Adopté en décembre 2020 par l’assemblée de la Polynésie, le dispositif de péréquation visant à uniformiser les prix de l’électricité sur l’ensemble de la Polynésie entrera finalement en vigueur au premier trimestre 2022.

Prévu initialement pour une entrée en vigueur au 1er octobre, le dispositif de solidarité dans le domaine de l’électricité implique de satisfaire à deux conditions essentielles.  D’une part, les communes doivent délibérer pour approuver la convention d’adhésion au dispositif de solidarité. D’autre part, elles doivent ajuster leur grille tarifaire pour limiter l’impact de la nouvelle contribution de solidarité à 0,27 Fcfp/kWh.

Le report d’application du dispositif a été demandé par les maires, mobilisés par la crise sanitaire, pour leur permettre de s’organiser sur le plan administratif mais aussi comptable.

Une mesure qui sera financée grâce à une nouvelle redevance : “la contribution de solidarité” prélevée sur la facture d’électricité des foyers.

À terme, une diminution notable du prix de l’électricité devrait intervenir. Un dispositif très attendu par les îles surtout. “C’est une très bonne nouvelle cette péréquation. Tout le monde l’attendait. Les grands gagnants ce sont les Tuamotu. Ça va permettre à minima d’équilibrer leur budget annexe d’électricité. En équilibrant ce budget annexe d’électricité par l’apport de cette péréquation, ça va leur permettre de dégager des ressources supplémentaires pour d’autres investissements ou d’autres dépenses de fonctionnement en interne”, explique le ministre des Finances et de l’Economie en charge des énergies Yvonnick Raffin.

Rédigé par

infos coronavirus