samedi 27 novembre 2021
A VOIR

|

Près de 18 kg d’ice saisis en Polynésie en 2021

Publié le

L'ice reste un fléau en Polynésie. Plusieurs structures ont été créées pour tenter de lutter contre le trafic de méthamphétamine. Ce mercredi le haut-commissaire, le Procureur général et le Procureur de la République se sont rendus au Comité de coordination opérationnelle de la cellule de renseignement opérationnel sur les stupéfiants de Polynésie française pour faire le point.

Publié le 17/11/2021 à 11:56 - Mise à jour le 18/11/2021 à 8:56
Lecture 2 minutes

L'ice reste un fléau en Polynésie. Plusieurs structures ont été créées pour tenter de lutter contre le trafic de méthamphétamine. Ce mercredi le haut-commissaire, le Procureur général et le Procureur de la République se sont rendus au Comité de coordination opérationnelle de la cellule de renseignement opérationnel sur les stupéfiants de Polynésie française pour faire le point.

Alors qu’un colloque sur le cannabis a lieu cette semaine à l’Université de la Polynésie, on apprend sans surprise que le paka reste la première drogue consommée au fenua. Mais ce qui inquiète vraiment les autorités, c’est la méthamphétamine, l’ice.

En février, un plan local stratégique de lutte contre cette drogue a été signé. Ce plan adopté par le Pays et l’Etat prévoit un renforcement de la répression, mais aussi de la prévention et de la communication sur les méfaits de l’ice.

La Cellule de renseignement opérationnel sur les stupéfiants (Cross) a dressé son bilan ce mercredi devant les médias. Cet organisme créé en octobre 2020 vise à recueillir l’ensemble des signalements relatifs aux trafics de stupéfiants qui proviennent des forces de sécurité du territoire, des partenaires institutionnels (mairies, bailleurs, milieux éducatifs…), voire de simples particuliers. D’octobre 2020 à octobre 2021, 99 renseignements ont été partagés donc 48 concernant l’ice, 34 pour le cannabis et 17 pour la cocaïne. 22 enquêtes judiciaires ont ainsi été ouvertes.

La Cross est rattachée à un autre organisme de lutte : l’Office anti-stupéfiants (Ofast) dont l’antenne polynésienne a été ouverte en janvier. L’Ofast travaille au démantèlement des réseaux de trafic de drogues.

Un nouveau chien formé à détecter l’ice rejoindra également l’année prochaine les rangs de la gendarmerie.

Crédit : haut-commissariat de la Polynésie

En Polynésie, la consommation d’ice s’est banalisée et touche désormais toutes les couches de la société. En 2021, plus de 17,87 kg d’ice ont été saisis…

La saisie la plus marquante cette année aura été celle réalisée à l’aéroport de Tahiti en août dernier. Une saisie de 8,920 kg effectuée par la brigade des douanes de l’aéroport, à la suite d’un travail de ciblage en lien avec la Cross.

Cette découverte a donné lieu à 4 visites à domicile qui ont été menées avec l’appui des équipes cynophiles de la police municipale de Papeete formées à la détection de billets.

infos coronavirus