jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Premiers pas dans la cour des grands

Publié le

Publié le 15/08/2017 à 15:44 - Mise à jour le 15/08/2017 à 15:44
Lecture 2 minutes

L’école primaire n’est plus qu’un souvenir. Ces élèves âgés de 10-11 ans découvrent le collège privé. la discipline pour entrer en classe y est plus stricte et le  fonctionnement bien différent de l’an passé. Un plongeon dans l’inconnu qui intimide ces jeunes sixièmes.

« Ce matin, j’avais peur, j’étais un peu stressé, je ne savais pas ce qu’il fallait faire. Au début j’ai pensé faire une fausse maladie, sauf qu’à la fin j’ai arrêté . », raconte innocemment ce bout de chou.

224 nouveaux élèves ont fait leur rentrée dans l’établissement.. Pendant toute l’année, ils travailleront dans un bâtiment aménagé pour les 8 classes de sixième. Car à leur âge, ils sont encore des enfants pour le corps enseignant.

« Certains sont anxieux, d’autres ont un peu plus confiance en eux, d’autres sont timides, mais intéressés. Pour cette première journée, on a affaire à plusieurs profils d’élèves. », explique Terai Mervin, coordinatrice des sixièmes, et professeure d’anglais.

Cette année, le collège compte trois classes à horaires aménagés : Une classe musique, une classe natation et une classe internationale avec 8h d’anglais. Un enseignement plus lourd, jusqu’à 31h par semaine, que ces élèves sont prêts à suivre
« C’est pour mon futur à moi, j’ai envie d’apprendre plein de choses en anglais« , assure cette gamine.

Plus d’heures et des professeurs différents selon les matières, cette première matinée a de quoi les chambouler. A la sortie des classes, les langues se délient. Il y a déjà plein de choses à raconter aux parents déjà impatients de retrouver leur progéniture. « Toutes les heures ça sonne, les profs qui changent », « il y a plusieurs professeurs, et je trouve que c’est plus sympa. », « ils disent qu’ils sont sévères, mais moi je ne trouve pas. ». Voilà pêle-mêle les témoignages que nous avons recueillis.

La rentrée est passée, demain retour dans les salles de classes. Certains ont déjà hâte d’y être pour rencontrer d’autres camarades. Les professeurs savent qu’il faudra quelques semaines d’adaptation pour que ces jeunes collégiens prennent leurs marques.
 

Rédaction web avec Thomas chabrol

infos coronavirus