jeudi 15 avril 2021
A VOIR

|

Première réunion de la commission maritime mixte

Publié le

Le haut-commissaire de la République, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, Dominique Sorain, et le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, ont réuni mardi après-midi les membres de la commission maritime mixte (CMM) pour faire le point sur les actions réalisées et le plan d’actions pour 2020 dans le domaine maritime.

Publié le 18/02/2020 à 17:58 - Mise à jour le 19/02/2020 à 8:21
Lecture < 1 min.

Le haut-commissaire de la République, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, Dominique Sorain, et le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, ont réuni mardi après-midi les membres de la commission maritime mixte (CMM) pour faire le point sur les actions réalisées et le plan d’actions pour 2020 dans le domaine maritime.

Créée l’année dernière, la commission maritime mixte Etat/Pays s’est réunie pour la première fois ce mardi après-midi. Présidée par le haut-commissaire Dominique Sorain et le président Edouard Fritch, l’entité a vu le jour pour mieux coordonner les services de l’Etat et du Pays dans l’immensité de la ZEE.

Surveillance ou contrôle des pêches, protection de l’environnement marin, sécurité, loisirs nautiques, et hydrographie : les quatre groupes de travail ont présenté l’avancement de leurs travaux. Comme la rédaction d’un plan de contrôle des pêches, ou le recueil exhaustif des besoins hydrographiques pour 2020.

Au programme des actions pour 2020, on compte :
– la formation au contrôle des pêches des acteurs Etat / Pays au 1er semestre 2020 ;
– la mise à jour du dispositif organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC) maritime ;
– la mise à jour du guide des ports et lieux refuges en Polynésie française ;
– la diffusion du guide pratique « espaces marins protégés » et formation des services de l’Etat impliqués (forces armées, Affaires maritimes, gendarmerie, Douanes) ;
– la définition d’une procédure opérationnelle de débarquement à terre d’hydrocarbures récupérés en mer ;
– la campagne de sensibilisation à la sécurité des loisirs nautiques ;
– la réflexion autour d’un permis de navigation temporaire pour les navires participant aux manifestations nautiques ;
– la mise à jour de la base de données informatiques des établissements de signalisation maritime ;
– le programme des activités hydrographiques 2020.

infos coronavirus