dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

Premier jour de confinement à Raiatea

Publié le

Depuis hier soir 21h00, Raiatea comme le reste de l’archipel de la société est confiné. Pour tout déplacement sur l’ensemble de l’île, les habitants doivent être munis d’une dérogation pour motif professionnel, de santé ou pour faire des courses de première nécessité. Au centre-ville et dans les districts, gendarmerie et police municipale ont déployé leurs effectifs pour les contrôles.

Publié le 21/08/2021 à 18:10 - Mise à jour le 21/08/2021 à 19:25
Lecture < 1 min.

Depuis hier soir 21h00, Raiatea comme le reste de l’archipel de la société est confiné. Pour tout déplacement sur l’ensemble de l’île, les habitants doivent être munis d’une dérogation pour motif professionnel, de santé ou pour faire des courses de première nécessité. Au centre-ville et dans les districts, gendarmerie et police municipale ont déployé leurs effectifs pour les contrôles.

A Uturoa ce samedi matin, plusieurs rideaux de fer sont restés baissés. Raiatea entame sa première journée de confinement. Seuls les pharmacies et les magasins d’alimentation ou d’informatique sont ouverts. Sur la voie publique, gendarmes et policiers municipaux se sont déployés. Ils vérifient que chaque individu est bien en possession d’une dérogation de déplacement.

“Là, on a changé un peu notre manière de faire, contrairement à l’année dernière où on avait des postes fixes, aux deux points d’entrée de la commune de Uturoa. Pour cette fois-ci, ça sera des contrôles aléatoires et inopinés”, détaille Tyrone Taurua, chef de la police municipale de la commune. “C’est pour prendre vraiment par surprise les indisciplinés. Tout le monde passe sous contrôle. Il n’y a pas que nous qui allons faire ce travail là. On travaille avec le partenariat de la gendarmerie”.

A pieds, en deux-roues, en voiture, tout le monde y passe. Le mot d’ordre est de réduire au maximum les déplacements et donc la propagation de la covid. Le défaut d’attestation de déplacement aboutit à une contravention. Wilton Hiro, chef de la brigade de la gendarmerie de l’île, dit être intransigeant : “de manière générale, la population adhère aux mesures qui ont été mises en place. Mais la gendarmerie réprimera sans faiblesse les abus constatés. J’estime à mon niveau sur Raiatea que le chiffre a bien augmenté en quelques jours. Ce n’est qu’ensemble qu’on pourra sortir pour retrouver une vie normale”.

Même dans les districts, les équipes sont présentes. Les véhicules sont contrôlés à la chaine. Bilan des premières heures : les habitants de Raiatea sont en majorité respectueux de l’obligation. On note toutefois quelques verbalisations. Sur terre comme sur le lagon, les forces de l’ordre redoubleront de vigilance pendant toute la durée du confinement.

Rédigé par

infos coronavirus