mardi 2 juin 2020
A VOIR

|

Pour une meilleure surveillance des mangroves en Polynésie

Publié le

Publié le 28/03/2019 à 9:59 - Mise à jour le 28/03/2019 à 9:59
Lecture 2 minutes

Bien que présente naturellement dans les îles du Pacifique sud-ouest (Nouvelle-Calédonie, Fidji, Samoa, Tonga, Wallis et Futuna), la mangrove n’existait pas en Polynésie française jusqu’à l’introduction du palétuvier Rhizophora stylosa sur l’île de Moorea dans la première moitié du XXème siècle. Les mangroves sont des formations arbustives et arborées trouvées dans la zone intertidale des littoraux tropicaux, notamment aux estuaires de fleuves et embouchures des rivières.

La mangrove est donc un espace de transition entre des écosystèmes terrestres et des écosystèmes marins. Elle se compose principalement de palétuviers, adaptés aux conditions de vie très particulières du milieu (eaux boueuses peu profondes et saumâtres). 

Cette espèce s’est depuis largement propagée non seulement à Moorea mais aussi sur 5 autres îles de l’archipel : Tahiti, Huahine, Bora Bora, Raiatea et Tahaa. Afin de déterminer si l’on assiste ou non à un remplacement de la végétation littorale indigène, il est donc aujourd’hui indispensable de recenser la surface de mangroves sur les îles où le palétuvier Rhyzophora stylosa est présent. 

La première étape du projet « Surveillons la mangrove de Polynésie française ensemble », porté par Te Ora Naho, la Fédération des associations de protection de l’environnement de Polynésie française (FAPE), débutera le samedi 6 avril avec la venue de Florent Taureau, expert géographe, pour une mission de trois semaines dans l’archipel de la Société. Le scientifique effectuera la cartographie des mangroves sur les îles de Tahiti, Moorea, Huahine, Bora Bora,  Raiatea et Tahaa.

Au cours de cette mission, plusieurs réunions d’information publiques suivies de sorties terrain sont programmées afin de recruter et de former des bénévoles qui surveilleront activement la mangrove de leur île par la suite (identification des espèces, relevés de terrain, etc.). Toutes les personnes qui souhaitent en savoir plus sur la biodiversité du littoral pourront assister gratuitement à des conférences organisées le 24 avril à Tahiti et le 25 avril à Moorea.

Le programme des conférences :

Avec communiqué de presse

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le « avaro », le gâteau au coco du dimanche à...

Direction l'archipel des Tuamotu, à Anaa, afin de découvrir les secrets de préparation du gâteau au coco très prisé des habitants, le "avaro". Ce mets local est dégusté tous les dimanches après le culte.

Plus de 2 500 visiteurs pour la réouverture du...

Soulagement et sourire aux lèvres pour les agriculteurs qui ont fait leur retour au marché du dimanche matin à Papeete, mais également pour le public qui était au rendez-vous, après plus de deux mois d'absence, lié au confinement.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV