lundi 25 octobre 2021
A VOIR

|

Pour une meilleure protection judiciaire de la jeunesse

Publié le

La ministre de la Famille, des affaires sociales, de la condition féminine, en charge de la lutte contre l’exclusion, Isabelle Sachet, accompagnée du chef de service de la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse, Teiva Manutahi, a reçu Liliane Vallois, directrice de la protection judiciaire de la jeunesse en Polynésie française, dont les missions s’inscrivent dans le champ de la protection de l’enfance relevant de la politique de la famille.

Publié le 20/09/2021 à 14:43 - Mise à jour le 20/09/2021 à 14:50
Lecture < 1 min.

La ministre de la Famille, des affaires sociales, de la condition féminine, en charge de la lutte contre l’exclusion, Isabelle Sachet, accompagnée du chef de service de la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse, Teiva Manutahi, a reçu Liliane Vallois, directrice de la protection judiciaire de la jeunesse en Polynésie française, dont les missions s’inscrivent dans le champ de la protection de l’enfance relevant de la politique de la famille.

À cette occasion, Liliane Vallois a pu dresser un bilan des missions exercées relevant de la protection de l’enfance. Cet entretien a permis de pouvoir évoquer les sujets d’actualité ainsi que de mieux coordonner l’intervention de tous les acteurs relevant de cette politique sociale.

Le plan génération 2021-2041, récemment adopté par le Gouvernement, visant à endiguer la violence chez les mineurs, lui a notamment été présenté.

Cet échange fructueux a permis de mettre en exergue la nécessite de créer une instance de dialogue entre tous les acteurs concernés par la protection de l’enfance afin d’améliorer la prise en charge des enfants du fenua.

Rédigé par

infos coronavirus