samedi 8 mai 2021
A VOIR

|

Pour un permis bateau à la sauce polynésienne

Publié le

Publié le 15/10/2017 à 8:08 - Mise à jour le 15/10/2017 à 8:08
Lecture 2 minutes

C’est justement ce texte que les bateaux-écoles dénoncent. En Polynésie, le bateau reste pour bon nombre, un outil de travail et un moyen de transport indispensable. On y pense dès son jeune âge. Seul obstacle, le passage du permis. Aujourd’hui, une dizaine de bateaux-écoles et clubs de plongée proposent ce service. Mais depuis 25 ans, ces professionnels dénoncent la qualité de notre permis bateau. Selon eux, il n’est pas adapté aux conditions de navigation sur le fenua.

« On enseigne aujourd’hui, des choses inutiles aux Polynésiens, et on ne leur enseigne pas des choses qui pourraient leur être utiles. », explique Bernard Siu, moniteur de permis bateau, poursuivant, « Il y a plein de choses que l’on pourrait rajouter ou modifier pour donner plus de clefs aux gens pour naviguer avec plus de sécurité. »

Et de citer, « Aujourd’hui, quand vous allez aux Tuamotu, faire une formation permis bateau, vous devez leur enseigner la navigation dans le brouillard !!!, ou, les signaux sémaphoriques, alors qu’il n’y a pas de sémaphores en Polynésie. »

Actuellement, les dispositions pour passer le permis bateau sont calqués sur un vieux texte métropolitain. Un texte que les professionnels souhaitent retravailler et mettre à jour pour créer un permis spécifique à la Polynésie.

Face au mutisme de la DPAM, un appel est lancé à tous les professionnels de la navigation pour se rassembler, discuter et apporter leur expérience de la mer afin d’améliorer la qualité du permis Bateau. Cette réflexion inclus également les tavana. Les conclusions de ces travaux seront remontées au gouvernement.
 

Rédaction Web avec Brandy Tevero 

infos coronavirus