mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

Pour Moruroa e tatou, la loi Morin “devrait être supprimée”

Publié le

Publié le 20/06/2019 à 13:20 - Mise à jour le 20/06/2019 à 13:20
Lecture < 1 min.

En vidéo, l’interview de Mitema Tapati, vice-président de l’association.

Dans une conférence de presse organisée ce vendredi, l’association qui œuvre pour l’indemnisation des anciens travailleurs des sites a déclaré souhaiter élargir son champ d’action et interpeller l’Etat sur les risques intergénérationnels au sein des familles de victimes des essais. Au sujet des dossiers d’indemnisation, Moruroa e tatou dénonce la loi Morin devenue, selon elle, un nouveau frein. 

“À sa création, Moruroa e tatou c’était pour les anciens travailleurs de Moruroa et leur famille. Après, il y a eu une confirmation des études des scientifiques qui nous confirment que toute Ma’ohi Nui a été contaminée par la radiation nucléaire. C’est au niveau des ayants-droits qu’il faut aussi travailler, les veuves et les enfants des victimes du nucléaire. C’est une loi qui ne devrait pas exister parce qu’il y a trop d’embûches. Cette loi n’indemnise pas les victimes donc elle devrait être supprimée. Il faudrait essayer de trouver autre chose de meilleur que cette loi” a expliqué Mitema Tapati, vice-président de l’association.

Toujours sans président, l’association étudiera la semaine prochaine en commission des candidatures.
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol

infos coronavirus