lundi 6 décembre 2021
A VOIR

|

Pose de la première pierre des nouveaux locaux professionnels de Faratea

Publié le

La première pierre des futurs ateliers relais de Faratea a été posée mercredi en fin d’après-midi près de la zone biomarine qui devrait entrer en activité dans trois ans.

Publié le 28/10/2021 à 10:26 - Mise à jour le 28/10/2021 à 10:26
Lecture 4 minutes

La première pierre des futurs ateliers relais de Faratea a été posée mercredi en fin d’après-midi près de la zone biomarine qui devrait entrer en activité dans trois ans.

Cette opération s’inscrit dans le prolongement des cinq premiers hangars réalisés en 2012 destinés aux petites et moyennes entreprises désirant s’implanter dans la presqu’île.

Avec une emprise de plus de 140 000 m2, le site de Faratea, propriété de l’Établissement des Grands Travaux de Polynésie depuis 2007, représente un espace stratégique pour le développement de la presqu’île.

Au début des années 2010, une nouvelle réflexion est menée pour le développement de la zone industrielle. EAD décide en complément de l’équipement des parcelles de grandes surfaces déjà livrées, de proposer des bâtiments adaptés pour les Très Petites Entreprises (TPE) et Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Cette initiative se concrétisera, en 2012, par la réalisation de 5 hangars destinés à proposer une solution d’implantation aux petites structures de la presqu’île. Ces hangars, essentiellement regroupés autour de 2 secteurs d’activités : l’agro-transformation et l’activité industrielle, sont situés en entrée de zone et permettent à de petites et moyennes entreprises de bénéficier de locaux à prix, raisonnable.

Fort de ce succès, c’est en 2018, que Grands Projets de Polynésie (G2P) se rapproche de la Chambre de Commerce d’Industrie des Services et des Métiers (CCISM) pour définir le programme des prochains locaux professionnels à développer dans la zone.

C’est ainsi que Grands Projets de Polynésie lance aujourd’hui la construction de 8 nouveaux locaux professionnels scindés en deux “pôles” : un pôle mécanique comprenant 4 locaux et un pôle alimentation comprenant 4 locaux également.

Ces activités seront regroupées sur une zone pré‐équipée à cet effet, afin de respecter les contraintes règlementaires spécifiques à chacune d’elles notamment en matière d’hygiène, d’environnement et de sécurité.

Ces locaux constituent également une offre unique pour leur conception à la fois moderne et éco-responsable.

Chaque local dispose de son propre chauffe-eau solaire et d’un kit de panneaux solaires destinés à réduire la facture d’électricité des futurs locataires. Les locaux sont également conçus comme des modules qui peuvent être regroupés afin de s’adapter à la croissance des entreprises qui les occupent.

Cette cérémonie de pose de première pierre marque le début de 12 mois de travaux, pour une livraison estimée à fin 2022.

Le Président a profité de l’occasion pour remercier l’architecte du projet et la dizaine d’entreprises qui interviendront dans la réalisation de ce projet estimé à plus de 335 millions de Fcfp TTC.

Ce projet, participe grandement au développement en cours de cette partie de l’île de Tahiti en offrant aux TPE et aux PME un lieu d’incubation, accessible en tout point de vue et à l’échelle des ambitions des entrepreneurs qui croient en eux, en leurs projets, en leur Pays et qui feront vivre ces installations.

Dans le contexte difficile de la crise sanitaire, la finalisation de ce projet permettra d’être au rendez-vous de la relance économique du fenua en favorisant la création d’activités et à terme, des emplois.

La zone industrielle de Faratea, est plus que jamais un atout stratégique pour le développement de la presqu’île, dont l’atout majeur réside dans la disponibilité du fonciers. Cette zone connaîtra très prochainement des projets d’envergures tels que la zone Bio marine ou encore la construction du nouvel hôpital de Taravao. Des projets ambitieux pour le développement de cette zone, résultant d’un dialogue et d’une vision conjointe entre la commune et le gouvernement.

infos coronavirus