lundi 6 décembre 2021
A VOIR

|

Plus de 4 milliards de Fcfp pour la rénovation urbaine du quartier Mama’o Vallon

Publié le

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, en présence du ministre du Logement, de l’aménagement, en charge des transports interinsulaires, Jean Christophe Bouissou, a participé au comité interministériel relatif au projet de rénovation urbaine du quartier Mama’o Vallon, qui s’est tenu mardi, à la Présidence.

Publié le 29/10/2021 à 9:32 - Mise à jour le 29/10/2021 à 9:33
Lecture 2 minutes

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, en présence du ministre du Logement, de l’aménagement, en charge des transports interinsulaires, Jean Christophe Bouissou, a participé au comité interministériel relatif au projet de rénovation urbaine du quartier Mama’o Vallon, qui s’est tenu mardi, à la Présidence.

Le ministre des Finances, Yvonnick Raffin, le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, le ministre des Grands travaux, René Temeharo, le maire de Papeete, Michel Buillard et ses collaborateurs, le directeur général de l’Office Polynésien de l’Habitat, Moana Blanchard, le directeur général de Grands projets de Polynésie, un représentant de l’Agence française de développement ainsi que le directeur de l’Agence d’aménagement et de développement durable des territoires de la Polynésie française, étaient également présents.

Ce comité interministériel avait pour objectif de définir le montage opérationnel possible pour la réalisation des travaux du projet de rénovation urbaine du quartier de Mama’o Vallon. La Délégation à l’habitat et à la ville a présenté les différents scénarios opérationnels.

Au regard des avantages et contraintes de chaque montage, les ministres présents et la commune ont retenu l’organisation d’un partenariat entre Grands Projets de Polynésie et l’Office polynésien de l’habitat :

  • le premier aura en charge la création des voiries, la viabilisation et l’aménagement des espaces verts ;
  • le second réalisera les ensembles de logements, étant précisé qu’un appel d’offres a d’ores et déjà été lancé pour une mission de maîtrise d’œuvre complète pour la réalisation de 119 logements dans le cadre d’une opération de résorption de l’habitat indigne du quartier.

Les conditions nécessaires à la mise en œuvre de ce projet, estimé à 4,2 milliards de Fcfp, vont être définies et suivies par des instances de gouvernance. À cet effet, des comités techniques, coordonnés par la Délégation à l’habitat et à la ville, viendront préciser les modalités de gestion du foncier, de mobilisation des financements, d’accompagnement des familles aux changements, etc. Les arbitrages réalisés en comité de pilotage viendront progressivement consolider le programme opérationnel tout en assurant la cohérence et la bonne intégration du projet dans son environnement urbain.

Ce faisant, c’est une nouvelle feuille de route, partagée par l’ensemble des parties prenantes, qui sera mise en œuvre au profit d’un aménagement urbain intégré.

infos coronavirus