fbpx
vendredi 24 janvier 2020
A VOIR

|

Plus de 4 000 collégiens passent le diplôme national du brevet

Publié le

Publié le 01/07/2019 à 13:40 - Mise à jour le 02/07/2019 à 18:40
Lecture 2 minutes

Les 174 candidats du collège Pomare IV ont commencé dès 7 h 30 ce lundi à plancher sur leur examen de français. En tout, trois heures d’épreuve pour ces élèves qui passent le premier examen de leur vie.
 
“Ce matin on a d’abord eu une épreuve de grammaire et compréhension, ensuite on a continué sur la dictée et pour terminer on a eu rédaction”, explique Tamatoa, pour qui l’épreuve s’est “bien passée”.
 
Yohana, elle, a trouvé que “c’était un peu difficile, surtout pour la rédaction parce qu’il fallait écrire beaucoup de lignes, et partager par exemple les émotions qu’on a ressenti en lisant le texte…”
 
Si certains ont éprouvé quelques difficultés, pour d’autres, le brevet n’est qu’une formalité. Leur objectif : décrocher une mention. Comme Haunani, qui vise “la mention très très bien”, ou Cragin, qui pensait “que ça allait être plus dur, mais en vrai c’était un peu facile”.
 
Dans cet établissement, le taux de réussite au brevet était de 77% l’année dernière. Cette année, la direction espère dépasser les 80%. Pour cela, les élèves sont suivis régulièrement comme le veut la réforme de 2016.
 
“Il faut travailler avec eux et les motiver pour qu’ils puissent réussir leurs examens, explique Mauarii Meuel, le directeur adjoint. C’est beaucoup d’engagement et beaucoup de suivi de nos élèves.
Dans le courant de l’année, ils vont avoir des épreuves blanches du DNB. La semaine dernière et la semaine d’avant, ils ont eu des semaines de révision avec un groupe d’enseignants par salle. On a pris les élèves de troisième pour leur faire réviser les différentes épreuves.”

 
L’après-midi, les élèves ont enchaîné avec les mathématiques. Ce mardi, dernier jour d’examen, ce sera au tour de l’histoire-géographie avec, une nouveauté cette année, l’épreuve de sciences de la vie et de la terre. Au total, 4 637 candidats passent le brevet cette année en Polynésie.
 
 

Rédaction web avec Sophie Guébel et Esther Parau-Cordette
 

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Eto sur la scène du grand théâtre

On note d’abord son style, empreint de son chanteur préféré, Ben Harper... Eto est jeune et pourtant il s’est rapidement fait remarquer...

Crash d’Air Moorea : de lourdes condamnations pour les...

Treize ans après le crash du Twin Otter d’Air Moorea, les principaux responsables de la compagnie ont été condamnés ce matin à de lourdes peines de prison par la cour d’appel de Papeete. Comme devant le tribunal correctionnel, ils ont été reconnus coupables d’homicides involontaires. Une décision accueillie avec satisfaction par les familles des victimes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X