mercredi 24 février 2021
A VOIR

|

Plus de 2,7 tonnes de colis ne seront pas distribuées aux pieds des sapins

Publié le

À quelques jours des fêtes de Noël, des problèmes de distribution sont signalés par l'Office des postes et télécommunications. Plus de 2,7 tonnes de colis et courriers attendent d'être acheminés au fenua. L'OPT ne connaît pas l'origine du blocage, mais indique que c'est la première fois qu'elle ne reçoit même pas une lettre au fret aérien.

Publié le 20/12/2019 à 13:22 - Mise à jour le 21/12/2019 à 11:26
Lecture 2 minutes

À quelques jours des fêtes de Noël, des problèmes de distribution sont signalés par l'Office des postes et télécommunications. Plus de 2,7 tonnes de colis et courriers attendent d'être acheminés au fenua. L'OPT ne connaît pas l'origine du blocage, mais indique que c'est la première fois qu'elle ne reçoit même pas une lettre au fret aérien.

Pas de montagnes de colis, ni d’effervescence au centre de tri du Fare Rata de Faa’a. Cette année, le flux de colis pour les fêtes de Noël a été bien régulé par les équipes de l’OPT. Mais ce vendredi, alors qu’ont lieu les dernières distributions et expéditions dans les îles, avant le 25 décembre, l’office fait face à une situation inédite.

« Aujourd’hui c’est un peu particulier : on n’a pas reçu de courrier de métropole. Rien du tout. Même pas une lettre. Cela n’arrive jamais ! explique Teihotu Arles, responsable du centre de traitement du courrier. Tout ce qui était attendu aujourd’hui n’arrivera pas sous le sapin de Noël pour mardi ».

À 5 jours de Noël… les chariots de distribution du Fare Rata sont complètement vides…

Ce cadre de l’office des postes poursuit : « Il était prévu que l’on reçoive 2,7 tonnes de courrier sur Air Tahiti Nui, et même un peu plus avec Air France, et on n’a rien reçu. Je n’ai pas d’information sur le blocage. Les compagnies aériennes ont été contactées, nous attendons d’en savoir plus« .

La cause du blocage reste indéterminée...

« C’est la première fois que l’on ne reçoit strictement rien ! On a toujours, à l’embarquement, en métropole, une préférence accordée aux produits périssables, aux produits frais, aux médicaments… mais là, c’est vraiment la première fois que l’on n’a rien qui arrive. C’est peut-être dû à la grève, c’est peut-être aussi dû à un débarquement du courrier aux États-Unis, ou à n’importe quel mouvement qui aurait pu se passer avant l’embarquement des avions ».

Malgré l’optimisation de l’organisation de l’OPT cette année, Teihotu Arles déplore de ne pas pouvoir satisfaire tout le monde. « En décembre -janvier, on a toujours un énorme pic d’affluence. On double, en moyenne, nos colis, de manière générale. On est parvenus à bien réguler nos flux en 2019. On a optimisé les traitements dans notre nouveau centre de tri de Faa’a. On est à jour, on n’a plus de colis en attente, et c’est nous qui sommes en attente d’un certain nombre de colis à traiter ».

Les paquets seraient finalement pour la plupart en stand-by à Los Angeles. Ils devraient commencer à arriver par les vols du week-end.

infos coronavirus