jeudi 18 août 2022
A VOIR

|

Plus de 2 000 jeunes réunis à Arue pour la 4e édition de l’Inter-CVL

Publié le

Direction Arue où s’est tenue la 4e édition des rencontres entre centres de vacances et loisirs. Plus de 2 000 enfants et adolescents âgés de 3 à 17 ans ont profité des nombreuses activités proposées par l’Union Polynésienne pour la Jeunesse (UPJ).

Publié le 21/07/2022 à 16:29 - Mise à jour le 22/07/2022 à 9:43
Lecture 2 minutes

Direction Arue où s’est tenue la 4e édition des rencontres entre centres de vacances et loisirs. Plus de 2 000 enfants et adolescents âgés de 3 à 17 ans ont profité des nombreuses activités proposées par l’Union Polynésienne pour la Jeunesse (UPJ).


Après des semaines passées dans leur commune respective, les jeunes des 28 centres de vacances de Tahiti et de Moorea se sont retrouvés tous ensemble le temps d’une journée récréative et sportive ce jeudi 20 juillet. Un énorme défi pour les équipes encadrantes. “Le succès de cette manifestation, on le doit tout d’abord à nos associations. Puisque les associations qui œuvrent sur le terrain, qui accueillent les enfants, qui dorment avec, qui organisent les séjours… sont les héros de l’UPJ. Si elles ne travaillaient pas, l’UPJ n’existerait pas” admet Taoahere Maono, directeur de l’UPJ.

Salle couverte pour les tous petits, terrains de foot pour les moyens et le Motu réservé aux adolescents : le complexe sportif Boris Leontieff a été scindé en 3 villages d’animations. Outre les habituels toboggans et jeux interactifs, les plus grands ont pu vivre de nouvelles expériences. “Il y a un village nautique avec les adolescents qui font du va’a, il y a un village extérieur où les adolescents font du BMX, et il y a un autre groupe qui fait une randonnée. Pour la première fois, on a éclaté le village des adolescents parce que c’est la tranche d’âge qui nous inquiète et nous interpelle, mais surtout qui nous intéresse” précise le directeur de l’UPJ.

Accueillant l’événement, la ville de Arue est prête à renouveler l’opération. “Ce n’est que du bonheur. C’est vraiment une joie immense que la ville de Arue accueille tout ces enfants. Notre jeunesse, c’est notre richesse aussi” déclare Teura Iriti, maire de Arue.

infos coronavirus