lundi 26 juillet 2021
A VOIR

|

Plans communaux de sauvegarde : une délégation aux îles Marquises

Publié le

Une délégation mixte État-Pays s’est rendue à Nuku Hiva et à Hiva Oa, du 15 au 19 décembre, pour accompagner les équipes municipales et l’ensemble des services mobilisés dans le cadre de leurs plans communaux de sauvegarde (PCS) respectifs.

Publié le 20/12/2020 à 16:50 - Mise à jour le 20/12/2020 à 16:50
Lecture 2 minutes

Une délégation mixte État-Pays s’est rendue à Nuku Hiva et à Hiva Oa, du 15 au 19 décembre, pour accompagner les équipes municipales et l’ensemble des services mobilisés dans le cadre de leurs plans communaux de sauvegarde (PCS) respectifs.

Cette mission s’est déroulée en présence de l’administrateur des îles Marquises, Guillaume Audebaud, de Frédéric Sautron et de Terii Seaman, respectivement chargés de mission PCS de l’État et du Pays, du docteur Pierre Follin, coordonnateur à la plateforme de Santé, de Daniel Ponia, en charge de la communication et de la mobilisation communautaire, du docteur André Furco et Cyrus Koenig, épidémiologiste, consultants auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les différentes rencontres et visites de terrain ont permis d’apprécier la forte mobilisation de tous les acteurs dans la lutte contre la propagation de la Covid-19.

Les autorités municipales, conscientes de l’éloignement de l’archipel, ont décidé d’activer leur PCS dès l’ouverture des frontières au mois de juillet. Dès lors, de nombreuses actions de prévention, de communication et d’anticipation ont été menées. Elles ont permis de mettre en place les éléments utiles à la lutte contre la propagation de l’épidémie.

(Crédit photo : présidence de la Polynésie et haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Un réseau opérationnel de partage d’information et de pilotage d’action sur le terrain a pu se tisser entre les différents acteurs de ces territoires. Les personnels de santé de l’hôpital de Nuku Hiva, du centre médical de Hiva Oa, des infirmeries et postes de santé annexes des îles voisines, des forces de gendarmerie et du RSMA sont auprès des autorités communales et aux côtés des administrateurs de l’État et du Pays lors des prises de décisions. Cette coordination permet au quotidien de croiser les analyses et de définir des actions ciblées, qui ont permis pour l’heure d’enrayer la circulation active du virus.

Dès l’arrivée des voyageurs aux aéroports, en passant par les lieux fréquentés des six îles jusqu’au plus près des populations résidentes des vallées reculées, les guides sanitaires sillonnent le territoire des différentes communes. Ces acteurs de terrain, mis en place par des contrats financés par le Pays, accomplissent un travail remarquable de sensibilisation et d’incitation aux respects des gestes barrières.

(Crédit photo : présidence de la Polynésie et haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Par ailleurs, le travail d’anticipation mené dans chacune des communes a permis d’identifier de nombreux lieux d’hébergement. Ces centres, gérés par les agents communaux, permettent aux personnes volontaires touchées par la maladie ou sujets contacts à risque, de s’isoler dans les meilleures conditions.

Cette mobilisation communautaire, impliquant les acteurs institutionnels et la population, reflète l’engagement de tous pour respecter les mesures administratives et participer, chacun à son niveau, à la protection de la population.

La période de vacances scolaires et de fêtes de fin d’année obligent collectivement la population à faire preuve de la plus grande vigilance et au strict respect des mesures barrières pour continuer à faire lutter efficacement contre cette épidémie

infos coronavirus