lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Pirae : Tenaho méconnaissable, Nahoata très affecté par les inondations

Publié le

Publié le 21/01/2017 à 14:08 - Mise à jour le 21/01/2017 à 14:08
Lecture 2 minutes

Le quartier de Nahoata est l’un de ceux les plus touchés par les inondations à Pirae. La rivière est sortie de son lit. La route est très abîmée, une partie du bitume est parti avec l’eau. En fin de matinée, le président du pays et maire de Pirae, une partie du gouvernement, le Haut-commissaire et le contre-amiral ont rendu visite aux sinistrés. 

Le ministère de l’éducation et l’école Tuterai Tane, voisine, ont subi des dégâts. Ce matin, dans le bureau de Nicole Sanquer, dévasté par des coulées de boues, sa chef de cabinet sauvait ce qu’elle pouvait. Leilani Aumeran raconte  : « On a la rivière Nahoata qui passe juste derrière, et avec les troncs d’arbre qui ont bloqué le passage, la rivière est sortie de son lit. On est entourés de murs, et ils se sont cassés. Toute l’eau est venue, l’eau est entrée dans le ministère. On essaie de sauver ce qu’on peut mais il n’y a pas grand chose à sauver. »

Le ministère de l’éducation dévasté

Interview de Leilani Aumeran, chef de cabinet du ministère de l’éducation

A Tenaho, on ne voit même plus la route. La plupart des foyers ont été touchés par les inondations. Une maison s’est écroulée, et plusieurs véhicules sont endommagés. On a évité le pire raconte l’un des habitants, René Kaimuko : « J’avais un copain dialysé, je l’ai pris avec moi pour le faire sortir de la chambre, sinon, il se serait noyé. On s’est mis à l’abri à côté, il y a un mur qui soutient, on est resté là bas mais après la toiture est tombée. Les voitures sont inondées, je ne peux plus travailler. C’est la première fois que je vois ça! »

L’heure est encore au nettoyage, mais de nombreuses familles cherchent un autre logement en attendant que les pluies se calment. Certaines ont terminé leur course à la mairie. 
 

Laure Philiber 

Interview de René Kaimuko, résident de Tenaho

infos coronavirus