dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Peur du coronavirus : ruée dans les pharmacies

Publié le

Si le gouvernement appelle au calme, les pharmacies font tout de même face à une ruée de clients venant prendre leurs précautions face au virus. Résultats : il n’y a presque plus de gel hydroalcoolique et plus du tout de masques à la vente.

Publié le 04/03/2020 à 15:20 - Mise à jour le 04/03/2020 à 15:46
Lecture 2 minutes

Si le gouvernement appelle au calme, les pharmacies font tout de même face à une ruée de clients venant prendre leurs précautions face au virus. Résultats : il n’y a presque plus de gel hydroalcoolique et plus du tout de masques à la vente.

Nous nous sommes rendus dans une pharmacie du centre-ville. La file d’attente ne désemplie pas. La peur liée au coronavirus entraîne une véritable ruée sur les masques et les gels hydroalcooliques. Dans cet établissement, il ne reste que 50 petits flacons en vente… Alors, les pharmaciens proposent aux clients de fabriquer eux-mêmes leur gel (ou produit désinfectant) : « On va essayer de voir avec la pharmacienne si elle peut me le préparer. Elle me propose de le préparer mais je préfère qu’elle le fasse pour être sûre de ce qu’il y a dedans », confie une cliente.

Du côté des masques, la plupart des pharmacies les plus fréquentées de Tahiti sont en rupture de stock. Rien qu’ici, 5000 masques se sont vendus en seulement deux jours : « Les masques à 3 plis chirurgicaux sont des masques pour les personnes contaminées, pour éviter qu’elles contaminent d’autres personnes. Les masques FFP2 en forme de canard, plus durs, qui empêchent d’être contaminé (…) Les gens sont très stressés par ce virus. Après c’est une grippe très forte. Ce sont surtout les personnes immunodéprimées et les personnes âgées qui doivent s’inquiéter. les personnes en bonne santé ne doivent pas s’inquiéter autant, explique Carla Delighazarian, stagiaire en pharmacie. La situation est la même dans toutes les pharmacies. »

Très bientôt selon cette pharmacie, les masques devraient être réservés aux personnels de santé et délivrés uniquement sur ordonnance comme en métropole. Si aucun cas de covid-19 n’est pour l’heure confirmé sur le territoire, les pharmaciens sont déjà confrontés à beaucoup d’inquiétudes : « on m’a rassuré en me disant que ça se soigne et que ce sont les personnes âgées (…) qui ont des risques de mortalité. (…) Je vais prendre mes précautions. Il vaut mieux quand même se protéger », nous dit une cliente.

S’il faut être vigilant, le gouvernement appelle à ne pas tomber dans la psychose.

infos coronavirus