mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Pesticides : les analyses « satisfaisantes » du Pays

Publié le

Publié le 20/03/2018 à 12:00 - Mise à jour le 20/03/2018 à 12:00
Lecture 2 minutes

« Cette campagne nous satisfait pleinement », annonce Maurice Wong, responsable de la cellule recherche, innovation, valorisation à la direction de l’agriculture.

Entre janvier et février derniers, les services de la direction de l’agriculture ont mené une analyse des limites maximales de résidus (LMR) de pesticides dans les fruits et légumes locaux et importés.

Des campagnes d’analyses sont réalisées environ trois fois par an. La dernière remonte à novembre dernier. Elle faisait ressortir que 92 % des produits locaux étaient conformes à la réglementation européenne. 

Ce mercredi, c’est sur 159 échantillons dont 115 issus de 14 variétés de fruits et légumes, prélevée chez 50 producteurs locaux, et 44 importés de 15 types de légumes et fruits que les résultats portaient. Il en ressort que 99 % des échantillons locaux sont conformes à la réglementation polynésienne. Des résultats très satisfaisants pour un gouvernement qui a lancé une campagne “manger local”, en janvier. Maurice Wong se félicite des résultats :

« Sur les produits que nous avons analysés, 150 échantillons, on a 1 % seulement de dépassement. Nous avons un seul produit. Tout le reste est conforme à ce que nous attendions des produits locaux. »

Pour cette campagne, les produits analysés étaient du pota, des ananas, de la salade, des tomates ou encore des concombres, entre autres. Le responsable renchérit :

« D’une manière générale, il y a plus de 65 % des produits locaux où on ne trouve aucun pesticide dedans. »

Le constat diffère du côté des produits importés. Pommes, poires, fraises, brocolis ou encore pommes de terre ont fait l’objet d’analyses des services du Pays. Maurice Wong commente :

« On se rend compte que les produits importés sont plus chargés en pesticide même si c’est en dessous des LMR. Ce n’est pas une nouveauté. Depuis 2012, on remarque que sur les produits importés, il y a toujours des pesticides. »

Depuis le début de ces campagnes d’analyses, en 2012, le responsable note un changement positif des comportements. Selon les chiffres fournis par le Pays, les taux de produits conformes sont en évolution.

Rédaction web avec Thierry Teamo 

Et les agriculteurs dans tout ça ?

L’interview de Maurice Wong… 

LES CHIFFRES

Retrouvez ci-dessous les résultats détaillés des analyses (en pourcentage).

Le premier tableau correspond à la réglementation polynésienne.

Le deuxième tableau à la réglementation européenne. 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER