samedi 27 novembre 2021
A VOIR

|

Pénurie mondiale de puces électroniques : la Polynésie impactée

Publié le

Ces derniers mois, les pénuries de composantes électroniques se multiplient sur la planète. La pénurie mondiale de puces électroniques impacte aussi la Polynésie. Depuis le début de l’année, ces puces, indispensables à la fabrication des voitures, se font de plus en plus rares.

Publié le 17/11/2021 à 16:11 - Mise à jour le 17/11/2021 à 16:18
Lecture < 1 min.

Ces derniers mois, les pénuries de composantes électroniques se multiplient sur la planète. La pénurie mondiale de puces électroniques impacte aussi la Polynésie. Depuis le début de l’année, ces puces, indispensables à la fabrication des voitures, se font de plus en plus rares.

C’est une chute sans précédent pour le marché de l’automobile. En cause : la pénurie de semi-conducteurs. Une petite puce au cœur de nos appareils électroniques. Les voitures en sont truffées : dans les clés par exemple, le tableau de bord ou encore les feux arrière… “L’origine du problème c’est effectivement au départ, le covid, puisque tous ces composants électriques sont fabriqués spécifiquement en Asie du Sud-Est. Donc les usines ont fermé, les usines n’ont plus produit. Et là, une reprise assez importante au niveau mondial est en train de se mettre en place et les usines n’arrivent plus à produire suffisamment pour toute la demande qu’ils ont mondialement. (…) Ces semi-conducteurs, ce n’est pas uniquement sur l’automobile mais c’est tout ce qui est ordinateurs, téléphones, climatiseurs etc. La consommation est énorme”, explique Lionel Foissac, président du syndicat professionnel des concessionnaires automobiles

Plus de demande, moins d’offres, résultat : la pénurie touche le monde entier, jusqu’au fenua. Les experts automobiles estiment à 10 millions le nombre de véhicules produits en moins en 2022. “Ce sont les prévisions faites aujourd’hui : on aura 10 millions de véhicules produits en moins l’année prochaine. Par conséquent, il y aura un impact chez nous également puisque les usines produisent pour le monde entier.”

Une pénurie de puces électroniques mais aussi dans le même temps, de piles. Produites avec du silicium dans les usines d’Asie du Sud-est. “Les piles qui vont sur les véhicules électriques, sur les véhicules hybrides etc. Là aussi c’est un problème puisque toute la production est faite également en Asie du Sud-Est et on risque aussi d’avoir des problèmes de production de lithium et donc de batteries pour les véhicules de type électrique.”

Le problème de pénurie ne devrait pas durer. Le secteur automobile espère une reprise d’ici la fin d’année 2022.

infos coronavirus