dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

Paul Duan, un prodige du digital au service de l’emploi

Publié le

Publié le 23/10/2018 à 7:40 - Mise à jour le 23/10/2018 à 7:40
Lecture 2 minutes

À seulement 26 ans, Paul Duan est déjà une star des nouvelles technologies. Il a créé l’application Bob-emploi.fr, consultée par plus de 160 000 demandeurs d’emploi en France en 1 an. Avec son ONG Bayes Impact, ce jeune entrepreneur aspire à une meilleure organisation des services administratifs grâce au digital.
 
« C’est des technologies qui peuvent faire peur, parce qu’on s’en sert souvent plutôt pour le profit, confie le jeune homme. Et nous, on pense que si on l’applique au bien commun, on peut faire des choses intéressantes. Tahiti, et la Polynésie en général, ça me paraissait très intéressant parce que c’est un pays qui est en pleine mutation, en pleine transformation, et il y a beaucoup de choses à faire. C’est aussi un pays très spécifique d’un point de vue à la fois géographique et de la population. À mon avis, le numérique a encore plus un rôle à jouer. »
 
Invité du Digital Festival Tahiti qui ouvre ce mercredi à la présidence, à la CCISM et dans les jardins de l’assemblée de la Polynésie française, Paul Duan a fait sa première intervention ce mardi devant plus d’une quarantaine d’agents du Sefi. Une aubaine pour ce service public qui souhaite digitaliser la recherche d’emploi en Polynésie.
 
« L’objectif est d’apporter une plus-value qui est complémentaire au travail d’accompagnement des conseillers et qui permet de trouver des raccourcis pour aller plus vite vers le retour à l’emploi, explique Hina Grépin, la directrice du Sefi. Paul Duan nous montre ce qu’il a fait ailleurs et l’idée est de nous en inspirer pour construire un outils qui serait adapté à notre configuration et nos problématiques particulières d’emploi. »
 
Arrivé en début de semaine, ce jeune prodige du numérique vient en Polynésie pour la première fois. Il repartira dès samedi rejoindre son équipe de l’association Bayes Impact.
 

Jeanne Tinorua-Tehuritaua

infos coronavirus