mardi 17 septembre 2019
A VOIR

|

Patrice Jamet : “Normalement, on devrait applaudir mon retour”

Publié le

Publié le 26/12/2018 à 14:20 - Mise à jour le 26/12/2018 à 14:20
Lecture 2 minutes

Après avoir été élu de 2011 à 2015, Patrice Jamet brigue à nouveau la mairie de Mahina. Un choix qui s’est imposé à lui non pas par ambition, mais par sens du devoir : “Mon inéligibilité, la nomination d’un nouveau tavana par le conseil et non pas par la population… Tout cela a fait des dissensions au sein de notre majorité et cela a duré pendant presque 4 ans. Et vu l’état actuel du conseil municipal et des réactions de nos élus de la majorité, de ce que je vois, de ce que j’entends… C’est un devoir pour moi de revenir, pour essayer de colmater ou au moins pour mettre les choses au clair” nous explique-t-il.

>>> Lire aussi : Mahina : Damas Teuira “le rassembleur” élu maire dès le premier tour

Il faut dire qu’à l’annonce de son inéligibilité en 2015, le tavana a désigné le 24ème de liste, Damas Teuira, à sa succession. Un choix qui avait effectivement créé des dissensions au sein du groupe.

>> “Je ne veux pas qu’on ruine encore ma commune”

Si Patrice Jamet salue le travail accompli par son successeur, il estime cependant que lui seul peut ressouder les liens au sein de Ia Tura O Mahina (ITOM) et assurer la victoire au mouvement : “Je pense que Damas a fait du bon boulot, mais pour 2020 il sera difficile pour ITOM de se présenter encore sans moi. Je pense qu’avec ma présence, on aura plus de chance de revenir sur la commune. Je ne veux pas que ceux qui l’ont gérée pendant des années reviennent prendre les rênes, je ne veux pas qu’on ruine encore ma commune. Aujourd’hui, Mahina sort la tête de l’eau, mais la situation actuelle du conseil avec le maire ne permet pas à ITOM d’aller tout seul” ajoute Jamet.

Ce retour, annoncé la semaine dernière a la majorité, a laissé les élus perplexes. Mais l’ancien tavana souhaite clarifier ses intentions au plus vite pour laisser le temps aux membres de Ia Tura O Mahina de choisir s’ils veulent se rallier avec lui ou faire cavalier seul.

“Normalement, on devrait applaudir mon retour. Cela n’a pas été le cas, mais je comprends pourquoi, parce que les élus du conseil municipal n’étaient pas en paix, dans la sérénité” conclut Jamet, qui a d’ores et déjà annoncé que son mouvement citoyen -monté en 2010- ne s’afficherait pas avec quelques groupes politiques.
 

Rédaction web avec Tamara Sentis et Jeanne Tinorua Tehuritaua

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama – Décrochage scolaire : qui est concerné, comment...

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a fait sa rentrée. La MLDS aide chaque année des jeunes qui sortent du système scolaire. Les inscriptions sont toujours plus nombreuses. Un nouveau centre a ouvert ses portes à Raiatea. Pour évoquer le sujet du décrochage scolaire, Jean-Jacques Hénault, inspecteur de l'éducation nationale était notre invité du journal.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV