vendredi 24 juin 2022
A VOIR

|

Passionnés par l’espace, des élèves de La Mission invitent Thomas Pesquet en Polynésie

Publié le

L'espace, une thématique abordée en classe par les élèves de CM1 de l’école de La Mission… Des classes qui ne se sont pas contentées de parcourir le chapitre consacré aux planètes et à l’atmosphère. Elles se sont appuyées sur le programme mis en place par le CNRS avec plusieurs établissements scolaires pour effectuer une série d’expériences réalisées dans l’espace par l’astronaute Thomas Pesquet. Un scientifique dont elles ont suivi le parcours et qu’elles ont même invité au fenua.

Publié le 06/06/2022 à 16:53 - Mise à jour le 07/06/2022 à 10:00
Lecture < 1 min.

L'espace, une thématique abordée en classe par les élèves de CM1 de l’école de La Mission… Des classes qui ne se sont pas contentées de parcourir le chapitre consacré aux planètes et à l’atmosphère. Elles se sont appuyées sur le programme mis en place par le CNRS avec plusieurs établissements scolaires pour effectuer une série d’expériences réalisées dans l’espace par l’astronaute Thomas Pesquet. Un scientifique dont elles ont suivi le parcours et qu’elles ont même invité au fenua.


À l’école de La Mission à Papeete, les élèves de la classe de CM1 A s’intéressent au système solaire.

Leur apprentissage s’appuie sur une expérience, celle du Français Thomas Pesquet. Tout les élèves connaissent le parcours de l’astronaute. Sa carrière fascine toute la classe… Dessins, poèmes, et même un journal… l’étude de l’espace permet des apprentissages transversaux. “C’est un projet pluridisciplinaire qui a été mené de manière intense sur 10 semaines, qui s’est articulé autour de l’influenceur Thomas Pesquet. On a pu travailler autour de ce projet plusieurs disciplines. la littérature, les sciences bien sûr. on a un gros projet d’écriture. On a édité un journal de classe thématique sur l’espace… J’ai voulu profité de la présence de Thomas Pesquet dans l’espace pour inspirer les enfants”, explique Revanui Puravet Buillard, enseignante initiatrice du projet.

L’expérience se poursuit bien au-delà de la classe… Comme au centre de réalité virtuelle. “On s’est inspirés pour la partie sciences, d’un programme national. On a eu quelques échanges avec Audrey Dussutour chercheuse au CNRS qui a piloté un projet d’envergure en France principalement et qui répondait à nos questions, qui a diffusé des vidéos pédagogiques et interactives avec les élèves.”

L’expérience qui se traduit jusqu’en cours de sport. Les élèves participent à une séance de gymnastique inspirée de celle pratiquée par les spationautes. “Le but du jeu c’était de mettre en place différents ateliers de gymnastique mais de mettre en plus des ateliers qui font un peu rappel à l’espace, c’est-à-dire tourner autour d’un obstacle pour changer ses repères, avoir les yeux bandés, sauter sur un trampoline avec des medecine balls, détaille le professeur de gymnastique Stéphane Herbet. Tout ça s’apparentait à des fiches que les institutrices m’ont fournies.”

Certains se voient déjà dans l’espace, sur les traces de Thomas Pesquet.

infos coronavirus