lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Pas d’obligation du port du masque pour les personnes présentant une contre-indication médicale

Publié le

Suite à la décision du tribunal administratif, le gouvernement a modifié son arrêté sur les mesures pour faire face à l'épidémie de covid-19.

Publié le 30/09/2020 à 15:12 - Mise à jour le 30/09/2020 à 15:15
Lecture < 1 min.

Suite à la décision du tribunal administratif, le gouvernement a modifié son arrêté sur les mesures pour faire face à l'épidémie de covid-19.

Le 25 septembre dernier, suite à un recours déposé par Me Thibaud Millet contre un arrêté pris par le Pays, le tribunal administratif a estimé que l’obligation du port du masque doit être limitée dans le temps et qu’il doit pouvoir y être dérogé pour les personnes qui présentent une contre-indication médicale au port du masque.

Lire aussi – Port du masque obligatoire : le tribunal administratif ordonne une « limite temporelle aux mesures »

Ce 30 septembre, le conseil des ministres a modifié l’arrêté du 16 juillet 2020 portant mesures de prévention pour faire face à l’épidémie de covid 19. La limitation dans le temps de l’application de l’arrêté est fixée au 15 octobre.

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres

– Exonération des redevances d’occupation du domaine public et privé du Pays pour l’année 2020

– Exonération de droits de douanes pour les tests antigéniques
– Maintien du taux de 15 000 Fcfp des allocations familiales pour les ressortissants du RSPF
– Lancement de l’étude pour constituer un aménageur ensemblier
– Adaptation des modalités d’accès à la formation conduisant au diplôme d’aide-soignant
– Arrêté relatif aux personnes autorisées à détecter le SARS CoV
– Aires marines éducatives: convention de partenariat entre la Polynésie française et l’Agence française de développement (AFD)
– Arrêtés relatifs à l’organisation et aux volumes horaires des enseignements
– Journée internationale des « Matahiapo » le 1er octobre

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.