samedi 1 octobre 2022
A VOIR

|

Papeete : Russes et Ukrainiens manifestent contre la guerre

Publié le

Suite à l’appel d’un couple russe du fenua, une manifestation pour la paix en Europe et contre la guerre en Ukraine a rassemblée une dizaine de personnes, ce dimanche matin, devant l’assemblée de Polynésie.Tous étaient présents pour apporter leur soutien au peuple Ukrainien et surtout appeler à la Paix.

Publié le 27/02/2022 à 17:32 - Mise à jour le 27/02/2022 à 17:33
Lecture 2 minutes

Suite à l’appel d’un couple russe du fenua, une manifestation pour la paix en Europe et contre la guerre en Ukraine a rassemblée une dizaine de personnes, ce dimanche matin, devant l’assemblée de Polynésie.Tous étaient présents pour apporter leur soutien au peuple Ukrainien et surtout appeler à la Paix.

C’est au travers des réseaux sociaux que Maxime et Nathalia Ivanov ont lancé l’appel à la manifestation contre la guerre en Ukraine… Depuis le début de l’affrontement, ce couple échange avec leurs familles respectives en Russie. Des familles déçues des décisions politiques. “On est contre la guerre. On ‘na pas demandé notre avis avant de la déclarer. On ne nous a pas demandé si on était d’accord pour attaquer nos frères ukrainiens. On ne nous a pas demandé si on voulait qu’on fasse de nous les ennemis principaux de frères slaves avec qui on cohabite depuis des centaines d’années. On ne nous a pas demandé si on était d’accord qu’on tue nos compatriotes. C’est pour ça qu’on vient ici. Pour montrer que ce ne sont pas tous les Russes qui sont pour la guerre”

“C’est pour ça qu’on vient ici. Pour montrer que ce ne sont pas tous les Russes qui sont pour la guerre”

Nathalia Ivanov, co-organisatrice de la manifestation à Papeete

“Les gens ne comprennent pas que les décisions prises par un gouvernement ne sont pas forcément celles d’un peuple. C’est pourquoi j’appelle à contrer cette guerre. Nous ne pouvions tout simplement pas imaginer en tant que Russe assister au début de cette guerre”, déclare de son côté Maxime.

Katarina est native de Kiev, même à des kilomètres de son Pays, cette Ukrainienne vit dans l’inquiétude et la peur. “J’ai peur pour mon pays, pour mon peuple. J’ai très peur. Je stresse beaucoup. J’aimerai beaucoup que ça s’arrête et qu’on laisse l’Ukraine être l’Ukraine. (…) On y était il y a un mois, au milieu des tensions et on voulait partir le plus vite possible avant que la guerre n’éclate (…) Notre président est un vrai président, qui reste, qui ne fuit pas.”

La manifestation aura duré une matinée, un temps pour se soutenir et surtout montrer la solidarité envers un peuple qui ne demande que la paix.

Au quatrième jour de l’affrontement, 198 morts et 1115 personnes blessés ont été enregistrer.

Le ministre de la Santé en Ukraine déplore environ 3500 soldats russes ont succomber aux attaques ukrainienne. L’union européenne a pris la décision de débloquer 450 millions d’euros soit près de 54 milliards de Fcfp. Une somme pour fournir des armes à l’Ukraine.

En Russie, quelques milliers de personnes ont de nouveau bravé l’interdiction de manifester dimanche pour dire “non à la guerre” en Ukraine, des rassemblements qui ont conduit à plus de 2 000 arrestations, selon une ONG.

infos coronavirus