samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Panne générale de courant à Tahiti : le point sur la situation

Publié le

Comment l’isolateur d’une barre 90 000 volts a-t-il pris feu à la Punaruu ? Quatre jours plus tard, l’incendie à l’origine du blackout reste un mystère. Quant à la pièce endommagée, elle a été remplacée samedi. Si tout se passe bien, le poste source devrait être remis sous tension dès mardi. En attendant, c’est son jumeau qui assure le relais.

Publié le 14/10/2019 à 15:09 - Mise à jour le 17/10/2019 à 9:27
Lecture 2 minutes

Comment l’isolateur d’une barre 90 000 volts a-t-il pris feu à la Punaruu ? Quatre jours plus tard, l’incendie à l’origine du blackout reste un mystère. Quant à la pièce endommagée, elle a été remplacée samedi. Si tout se passe bien, le poste source devrait être remis sous tension dès mardi. En attendant, c’est son jumeau qui assure le relais.

Ceci est un sectionneur d’aiguillage :

Le sectionneur (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Son rôle est de répartir le courant sur l’une des deux barres qui alimentent toute l’île.

Le jeu de barres (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

C’est plus précisément son équipement d’isolation qui a brûlé jeudi 10 octobre, faisant sauter le disjoncteur du bâtiment, et par ricochet, tous les autres. Reste à savoir pourquoi il a pris feu. Une expertise doit y répondre.

« On attend les résultats de l’expertise par rapport aux pièces défectueuses, et surtout, de lister l’ensemble des points des points pour un retour d’expérience et faire en sorte qu’on soit dans une cohérence sur des investissements futurs de manière à ne plus avoir, dans la mesure du possible, ce type d’incident, ou lorsque cela arrive, toujours pouvoir intervenir » explique Tea Frogier, ministre en charge de l’Énergie.

L’isolateur cassé suite à l’incendie. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Si la pièce a déjà été remplacée, les réglages prennent du temps, et le nettoyage aussi. Car la moindre particule peut être fatale. Frottant les moindres recoins, une équipe de 8 personnes se relaye ainsi depuis quatre jours. « Lorsqu’il a fallu intervenir sur l’incendie, on a utilisé du gaz carbonique qui est conducteur. (…) Pour l’instant, on a tout nettoyé, on a remis de nouvelles pièces, mais il faut qu’on s’assure qu’il n’y ait plus de traces de conducteurs ailleurs » précise la ministre.

Dès demain, la TEP et EDT décideront si oui ou non, l’appareil peut être remis sous tension, et selon quel procédé. Histoire de mieux anticiper la prochaine fois.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV