vendredi 30 juillet 2021
A VOIR

|

Panne d’électricité au Taaone : l’hôpital plongé dans le noir

Publié le

Publié le 09/10/2016 à 21:06 - Mise à jour le 09/10/2016 à 21:06
Lecture 2 minutes

C’est un peu avant 19 heures qu’une panne d’électricité est survenue au CHPF, plongeant la quasi-totalité de l’établissement dans l’obscurité la plus totale. “J’étais dans le couloir, le courant a été coupé, je me suis dépêché d’aller voir ma femme et ma fille dans leur chambre, les appareils ne fonctionnaient plus du tout”, raconte Martial Taaitoa, père d’une enfant hospitalisée en pédiatrie. “On était en panique, je pensais qu’il y aurait le courant de secours, mais il n’y en avait pas. On est allé chercher à la station des lampes de poches et des piles au cas où ça coupe encore ce soir. Ma fille était sous perfusion… ça ne marchait plus”, ajoute-t-il.

La direction générale et des équipes d’électriciens d’EDT Engie sont rapidement arrivées sur les lieux. Le courant “protégé” a été dirigé uniquement vers les circuits essentiels. “Effectivement il n’y avait pas de lumière. Mais bon c’est normal en situation dégradée. l’important c’est que les services sensibles soient alimentés grâce à l’onduleur”, explique James Cowan, directeur par intérim du CHPF.
Les systèmes de secours ont parfaitement bien fonctionné selon le directeur de l’hôpital, qui ajoute que le risque 0 n’existe pas.
C’est le deuxième black out depuis l’ouverture de l’établissement. 

400 patients étaient présents, l’hôpital était rempli à 80%. Il n’y avait cependant pas de patients en intervention. L’incident n’aurait pas eu d’impact sur les soins. 

La panne serait due à des margouillats qui se sont introduits dans le système. Un problème qui n’est pas rare sur les installations électriques. Une debrief a été organisé ce mardi avec la direction générale de l’établissement et les chefs de service.

Plus d’informations dans le reportage de l’édition de mardi 11 octobre. 

Laure Philiber 

James Cowan, directeur par intérim du CHPF

infos coronavirus