samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Paea : 17 familles reçoivent les clés de leur logement

Publié le

Publié le 17/08/2015 à 17:24 - Mise à jour le 17/08/2015 à 17:24
Lecture < 1 min.

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le ministre du Logement, Tearii Alpha, ont procédé ce mardi à la remise des titres de propriété à 17 familles habitant la résidence  « Tepuhapa »  de  Paea,  au  cours  d’une  cérémonie  qui  s’est  déroulée  au ministère du Logement, immeuble Te Fenua à Papeete.

Par arrêté en date du 7 novembre 2006, le conseil des ministres a autorisé la mise en accession  à  la  propriété  de  plusieurs opérations  de  logements  sociaux  dont  le programme  « Tepuhapa »  à  Paea  qui  compte  52  logements  soumis  au  régime  de  la copropriété.

Depuis  plusieurs  années  de  multiples  difficultés  retardaient  la  mise  en  œuvre  de l’accession  à  la  propriété  de  ce programme mais,  depuis  décembre  2014,  plusieurs locataires qui s’étaient acquittés de l’ensemble des sommes dues pour prétendre devenir propriétaire ont pu signer leur acte de vente devant notaire.

Les  titres  de  propriété  devaient  faire  l’objet  de  plusieurs  formalités  administratives avant d’être remis aux nouveaux propriétaires. Ce mardi,  les  17 premiers titres de propriété qui  ont été signés ont donc pu être transmis aux familles devenues ainsi propriétaires de leur logement, annonce la présidence dans un communiqué. 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.