mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Pacific Islanders éditions publie L’océan est en nous d’Epeli Hau’ofa

Publié le

Publié le 15/06/2015 à 14:31 - Mise à jour le 15/06/2015 à 14:31
Lecture < 1 min.

Après Notre mer d’îles, Pacific Islanders éditions publie L’océan est en nous, traduction d’un texte d’Epeli Hau’ofa, penseur d’Océanie.

En juillet 2014, la pirogue traditionnelle Hokule’a partait de Hawai’i en direction de Tahiti et entamait un tour du monde de deux ans pour sensibiliser la planète à la protection des océans.
« Quinze ans plus tôt, à travers L’océan est en nous, Epeli Hau’ofa appelait déjà les Océaniens à bâtir un projet commun fondé autour de la préservation de l’océan Pacifique, car « en dépit de l’immensité des océans, nous faisons partie de l’infime part de la population mondiale qui peut se revendiquer comme le peuple de l’océan » », expliquent les éditeurs.
« Depuis quelques années, l’association polynésienne Fa’afaite i te Ao ma’ohi forme à nouveau des navigateurs traditionnels à Tahiti. La puissante métaphore « He wa’a he moku, he moku he wa’a » (« La pirogue est une île et l’île est une pirogue ») constitue la base de la philosophie hawai’ienne. Sur terre comme en mer, chacun est un maillon indispensable de la communauté. La navigation est une école de la vie », écrit Matahiarii Tutavae, cofondateur de Fa’afaite i te Ao ma’ohi, dans la préface de L’océan est en nous.

Pacific Islanders éditions est une maison d’édition créée en 2013 à Tahiti. Avec ses publications, elle souhaite « contribuer à reconnecter la Polynésie française avec la région Pacifique en traduisant en français des ouvrages d’auteurs océaniens anglophones ou en éditant des textes océaniens francophones ».

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Fête nationale : le 14-Juillet en métropole en images

Pour cette célébration par temps de pandémie, la voilure a été réduite, une première depuis 1945 : le traditionnel défilé militaire a laissé la place à un mini-défilé confiné place de la Concorde. Quelque 2 000 militaires, moitié moins que pour l'habituelle descente des Champs-Élysées, ont défilé en rond sur la Place autour de l'obélisque.

L’école Andrea Dance School ouvre ses portes aux plus...

Dans un contexte de crise économique liée au Covid-19, la Andrea Dance School a voulu initier une démarche solidaire en faveur des plus défavorisés. Du 13 au 18 juillet, l’école de danse située rue du chef Vairaatoa à Papeete, propose donc des cours gratuits.

Les États-Unis se retirent officiellement de l’OMS

Le président Donald Trump a retiré officiellement les États-Unis de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS); qu'il accuse d'avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus, ont indiqué mardi des responsables américains.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV