« On me disait que ce n’était pas pour les femmes » : Mahea Reid, commandant de bord sur Air Tahiti

Publié le

Elle a su faire décoller sa carrière dans le monde de l’aviation. Originaire des Raromatai, Maeha Reid est devenue la première femme polynésienne commandant de bord de la compagnie Air Tahiti. Une inspiration pour les femmes qui rêvent de déployer leurs ailes dans le secteur aérien.

Publié le 17/05/2024 à 10:15 - Mise à jour le 22/05/2024 à 11:23

Elle a su faire décoller sa carrière dans le monde de l’aviation. Originaire des Raromatai, Maeha Reid est devenue la première femme polynésienne commandant de bord de la compagnie Air Tahiti. Une inspiration pour les femmes qui rêvent de déployer leurs ailes dans le secteur aérien.


Mahea Reid est passionnée par l’aviation depuis qu’elle est montée dans un cockpit à l’âge de 10 ans. Son rêve s’est concrétisé quand elle a commencé à voler à l’école privée de Nîmes en France, il y a 19 ans.

À 38 ans, la pilote a transporté des milliers de passagers d’Air Moorea puis d’Air Tahiti. Première femme polynésienne à accéder au grade de commandant de bord au sein de la compagnie Air Tahiti, Mahea fait la fierté des Raromatai. Elle est l’une des seules femmes, avec 10 co-pilotes, à piloter un appareil de la compagnie créée il y a 66 ans.

« Quand on me disait ‘non ce n’est pas pour vous ! Ce n’est pas pour les femmes, c’est pour les hommes’ , moi je voulais montrer que non, ce n’est pas vrai, affirme-t-elle. C’est moi, c’est mon caractère. Je suis entourée de tous mes proches, ma famille et mes amis qui me suivent depuis le début. Eux aussi m’ont beaucoup aidée pour être là où je suis » , raconte la commandant de bord.

Une femme aux commandes d’un appareil d’Air Tahiti est aussi un atout pour les mécanos de la compagnie. « L’avion est un peu plus souple, souligne le co-pilote Teuraiterai Tehina. Elles prennent plus soin des choses. Au niveau du pilotage et dans le cockpit, c’est pareil » .

La jeune femme a été félicitée par le président du Pays en personne, lors du retour de ce dernier de Tupai, samedi dernier.


Mahea a convaincu ses passagères. « Je suis fière parce que c’est une représentante féminine. Il semble que c’est innovant en Polynésie ! Bravo à elle. Et j’espère aussi que ce sera la première d’une longue lignée » , déclare l’une d’entre elles.

Dernières news

Activer le son Couper le son