fbpx
jeudi 27 février 2020
A VOIR

|

Octobre Rose : le programme des manifestations

Publié le

Publié le 03/10/2018 à 12:09 - Mise à jour le 03/10/2018 à 12:09
Lecture 3 minutes

Depuis 25 ans, la sensibilisation et la prévention au cancer du sein sont au programme d’Octobre Rose dans le monde entier.
Le cancer du sein est la deuxième cause de mortalité par cancer chez la femme en Polynésie française après le cancer du poumon. On a dénombré 144 nouveaux cas de cancer du sein en 2014.

>>> Lire aussi : Cancer du sein : trop de patientes privilégient les ra’au Tahiti avant d’aller consulter
 
En 2016, 4 649 femmes âgées de 50 ans et plus ont réalisé une mammographie dans le cadre du dépistage intensifié, soit un taux de participation de 33,7%. Les femmes de 70 ans et plus ont le taux de participation le plus faible (21%), alors qu’entre 50 et 69 ans, le taux de participation est de 37,1%. En comparaison, en France, le taux est de 50%, et dans les pays nordiques, il approche les 80%. “On a encore du travail à faire” déplore Patricia Grand, présidente de la Ligue contre le cancer en Polynésie qui rappelle que le dépistage du cancer est fondamental, et qu’il est gratuit tous les deux ans après 50 ans. L’objectif étant de dépister précocement le cancer du sein et de diminuer ainsi la mortalité due à cette maladie. “Plus vite on se fait soigner, plus on a de chances” déclare Patricia Grand.

> Le programme complet en Polynésie :

Aux Australes, un jeu concours du plus bel objet artisanal est lancé auprès des femmes de Tubuai, Rurutu et Rimatara.
Objectif : réaliser un objet artisanal autour du thème du dépistage du cancer du sein. Il s’agit pour les femmes de se rencontrer et d’échanger sur leurs expériences en lien avec les attitudes et comportements pour dépister le cancer du sein autour de la réalisation d’un objet féminin.

Aux Marquises, depuis juin 2018, un mammographe a été installé à l’hôpital Louis Rollin de Nuku Hiva pour que les femmes des Marquises aient accès au dépistage. Tout le mois d’octobre, un professionnel de la santé se rendra dans toutes les vallées des Marquises pour rencontrer, informer et mobiliser les femmes autour du dépistage du cancer du sein.  Les seniors seront de la partie pour une opération phare : un groupe de parole autour de la confection d’un balai niau.

Aux îles Sous-le-Vent, les agents du centre administratif de la subdivision des îles Sous-le-Vent se mobilisent pour réaliser un ukulele géant rose. Une journée spéciale sera organisée pour présenter le chef-d’œuvre et se clôturera par un concert de ukulele au fare Potee du centre administratif.

À la presqu’île, la mobilisation du personnel de l’hôpital de Taravao autour d’octobre rose est une première. Un jeu concours “le plus beau service” est lancé et les lauréats seront récompensés. Puis des activités seront planifiées en faveur des familles de la presqu’île. Octobre Rose sera clôturé sur une note musicale grâce à des artistes qui se sont mobilisés.
 
Sur la grande île de Tahiti, une marche rose, un concours du plus beau service rose au sein  de la mairie de Papara, la réalisation et l’exposition d’un soutien gorge rose au CHT du Taaone ainsi que le concours de poésie à Faa’a, sont des actions fédératrices et innovantes pour sensibiliser, informer, accompagner toutes les familles dans une démarche de sensibilisation autour du cancer du sein.

Retrouvez le programme détaillé sur la page Facebook de La Ligue contre le cancer en Polynésie.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Hiva Oa, l’île aux Tiki

Lorsque l'on parle de Tiki, on fait souvent référence à l'archipel des Marquises. Et selon certains spécialistes de la culture du Henua Enana, Hiva Oa serait l'île aux mille Tiki. En effet, cet emblème du passé est présent dans toutes les vallées...

T-Unit : graphiste, DJ et organisateur d’événements au grand...

“Le rythme n’est pas une mesure : c’est une vision du monde”, écrivait le poète mexicain Octavio Paz. Pour trouver son rythme, Ta’urama Gestas est...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X