A VOIR

|

Obligation vaccinale : les élus concernés selon Edouard Fritch, pas concernés selon Patrick Galenon

Publié le

Le président Edouard Fritch ne fera pas de distinction sur les sanctions a-t-il déclaré. Les élus qui ne rempliront pas leurs obligations seront sanctionnés. Il a également assuré que c'est bien le montant de 80 000 Fcfp qui sera demandé et non 175 000 Fcfp qui constitue un maximum. Les réactions en plateau de Patrick Galenon, secrétaire général de la CSTP-FO.

Publié le 27/01/2022 à 16:01 - Mise à jour le 27/01/2022 à 16:05
Lecture 3 minutes

Le président Edouard Fritch ne fera pas de distinction sur les sanctions a-t-il déclaré. Les élus qui ne rempliront pas leurs obligations seront sanctionnés. Il a également assuré que c'est bien le montant de 80 000 Fcfp qui sera demandé et non 175 000 Fcfp qui constitue un maximum. Les réactions en plateau de Patrick Galenon, secrétaire général de la CSTP-FO.

Vous êtes le secrétaire général de la CSTP-FO. Tout d’abord une réaction sur les élus de la majorité et la volonté d’Edouard Fritch de leur imposer une amende alors qu’ils ne sont pas soumis à la loi sur l’obligation vaccinale. C’est une évidence selon vous ?
C’est bien le problème parce que dans la loi qui nous est soumise, que l’assemblée a voté, il n’est pas question de politiciens. D’ailleurs au niveau du Conseil d’Etat, il est dit que les politiciens ne sont pas concernés. Ni même les réunions politiques. Alors bon, on dit ce qu’on a à dire et puis il y a la loi qui s’impose. Comment va-t-il le faire ? Je ne sais pas.”

Vous quelle est votre position sur la question ?
La position de la CSTP-FO est claire là-dessus. Soit c’est tout le monde qui doit être vacciné et la loi s’impose à tous, autrement c’est de la discrimination. Il y a beaucoup d’exemples comme ça. Le fait de mettre une amende de 175 000 Fcfp et le ticket modérateur de 20%, ça rappelle des périodes un peu nauséabondes. Et donc nous on n’est pas pour cette formule là.”

L’amende administrative baissée à 80 000 Fcfp c’est ce qui était prévu dans le protocole de fin de conflit. C’est ce qui était prévu par le Pays. Pourquoi vous, vous n’avez pas accepté qu’elle y figure ?
“Parce que moi je n’étais pas pour les 80 000 Fcfp d’amende. Nous on est contre l’obligation vaccinale donc on voulait pas être complices du fait qu’on mette 175 000 ou 80 000. Nous, c’était pas d’amende mais que tout le monde fasse l’effort. Au niveau du travail il faut qu’il y ai des distanciations. Il faut qu’il y ai des conseils avisés de nettoyage pour que tout le monde se protège comme il faut.”

Qu’est-ce qui vous dérange finalement concrètement dans cette amende ?
“L’amende c’est une manière abusive de faire en sorte que l’on injecte chez des personnes des substances chimiques. Ça commence comme ça et après malheureusement on peut dépasser les bornes. C’est ça qui nous gène. C’est l’obligation. Je suis pour évidemment la vaccination. Mais il faut savoir aussi que le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale est contre le fait qu’il faut vacciner pour vacciner et il est contre le fait d’aller vers la 4e dose. Alors si vous avez déjà vos 3 vaccinations, vous allez avoir une 4e, une 5e, une 6e… C’est un non sens. D’autant plus que l’Omicron est beaucoup moins contagieux que le Delta. Il faut savoir qu’aujourd’hui à ma connaissance il n’y a que deux personnes hospitalisées au CHPF. C’était lorsqu’on avait eu nos 600 morts qu’il fallait faire en sorte qu’il y ai des obligations strictes. Aujourd’hui on sort de la pandémie, ce n’est pas le moment de créer encore plus de problèmes.”

Toujours est-il que l’amende est en place, que les contrôles ont commencé. En plus de l’obligation vaccinale, il y a le pass vaccinal qui vient s’ajouter et qui entre en vigueur d’ici 15 jours. C’était nécessaire selon vous le pass vaccial ?
Je ne vais pas répéter les paroles du président de la République. Nous ne sommes pas là pour emmerder les gens, au contraire. Nous sommes là pour faire en sorte, avec les employeurs, avec les politiques et les salariés de faire en sorte que les lieux de travail, les lieux communs tout ça soient les mieux protégés possibles, les plus sains possibles, et que on essaie de dire aux gens ‘vaccinez-vous’. Mais pas en posant des amendes (…)”

Le pass vaccinal est inutile selon vous ?
C’est inutile puisque je viens de vous dire qu’en France il n’y a pas d’obligation vaccinale. Le pass vaccinal a été inventé pour faire en sorte que les gens soient vaccinés. Ici nous avons déjà une loi d’obligation vaccinale. Pourquoi un pass vaccinal ? Ça va compliquer les affaires. Au niveau des employeurs, ils ont aussi des obligations que la loi ne précise pas. Mais les employeurs ont beaucoup d’obligations. Et malheureusement, ces obligations là, il va falloir qu’avec les patrons, on puisse s’entendre. Parce que ce sont les entreprises qui vont en prendre plein la figure.”

Vous avez prévu une action pour protester ?
“Bien sûr, ce sont les entreprises qui vont prendre le plus surtout dans les îles. Ils ne vont plus avoir de touristes (…) Ceux qui viennent de l’extérieur n’ont pas l’obligation ni l’amende. Il y a quand même des injustices qu’il ne faut pas laisser faire. Je souhaite beaucoup de courage à monsieur Pierre Frébault.”

Et vous comptez réagir comment ?
“Je vais voir avec mes amis comment nous allons faire. Aujourd’hui je suis devant vous pour dire qu’on ne voit pas le bout du tunnel surtout pour les entreprises. Donc ça va créer des complications et des tensions entre les employeurs et nous. Chacun ses responsabilités à un moment donné.”