vendredi 7 août 2020
A VOIR

|

Objectif: 44 000 touristes métropolitains pour 2018

Publié le

Publié le 30/09/2017 à 14:09 - Mise à jour le 30/09/2017 à 14:09
Lecture 2 minutes

« Tahiti », Stéphane Garnier, responsable marketing opérationnel Aéroports de Paris, connaît de nom. Mais avec ce détour par le stand de la Polynésie, ce professionnel du voyage en a découvert une toute nouvelle facette. « A mon avis la destination elle est de mieux en mieux connue, mais en terme d’images, elle est un peu restreinte. C’est un peu plus large que ce que l’on peut penser. »

Faire connaître les îles moins prisées, c’est justement la stratégie de communication du pays pour cette saison 2016/2017. Le comité du tourisme a réussi à attirer 16% de visiteurs en plus par rapport à l’année précédente. Une nouvelle image du fenua largement véhiculée par les films récents dont le succès planétaire Vaiana.

Pour Gilles Gosselin, directeur général de Tahiti Tourisme, « Le dessin animé a mis en avant, la culture et les traditions polynésienne. Cela a donné encore plus d’émotions entre les métropolitains te la Polynésie, et cela s’est traduit chez nous par plus de fréquentation sur notre site internet, et surtout cela suscite chez les enfants, le désir d’aller en Polynésie. »

Il faut dire que la cible a évolué ces dernières années et par conséquent ses envies aussi. Traditionnellement préférée des jeunes mariés, désormais la Polynésie attire de plus en plus les familles. « Depuis un an, on est passé de dix,  douze mille visiteurs , à douze, quatorze mille. Ces deux mille supplémentaires, ce n’est sûrement pas à Bora Bora qu’ils les passent, mais dans les autres îles, pour découvrir un autre aspect de la Polynésie. », explique Serge Raynal, président de l’agence de voyage Tiare Spirit.

S’il est encore tôt pour faire le bilan de l’année 2017,  le Pays s’est déjà fixé un objectif pour l’année prochaine : revenir aux chiffres de 2008. Cette année-là, le pays avait accueilli 44 000 touristes français.
 

Rédaction Web avec Solène Boissaye et Tafari Tirolien

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La Hawaiki Nui va’a 2020 est annulée

Après des mois d'hésitations pour un maintien ou non de la Hawaiki Nui va'a en 2020, Edouard Fritch a annoncé aujourd'hui qu'elle n'aurait finalement pas lieu cette année.

Enormes explosions à Beyrouth : 73 morts et 3700...

Corps gisant au sol, carcasses de voitures et entrepôts aplatis. Au port de Beyrouth, deux énormes explosions ont provoqué mardi des scènes...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV