vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Ô Féminin, un salon dédié aux femmes

Publié le

Publié le 04/11/2016 à 15:04 - Mise à jour le 04/11/2016 à 15:04
Lecture 2 minutes

Ce week-end, DB Tahiti organise la 2e édition du salon Ô Féminin au Méridien Tahiti. Depuis vendredi et jusqu’à dimanche, une cinquantaine d’exposants sont présents, installés dans les salons Matisse et Gauguin. Vêtements, bijoux, accessoires d’un côté et espace bien-être de l’autre. « Ici (au salon Matisse, NDLR) on va retrouver des vêtements, des bijoux, des sacs, tout ce qui plait à la femme chic, élégante. Il y a quand même du bruit donc il nous paraissait important de séparer les exposants qui vont proposer des soins de bien-être qui ont besoin de recevoir leurs clients dans le calme, leur proposer des massages. Donc ça se situe au 2e étage sur le salon Gauguin », explique la directrice de DB Tahiti, Corinne Calvini. 
L’événement semble avoir du succès. « Les gens attendaient dès 9 heures derrière les portes l’ouverture », se réjouit Corinne. 

Ce samedi soir, une soirée spéciale est organisée dans le cadre du salon. La soirée prestige Fenua Orama démarrera à 18 heures. Les 100 premiers arrivés seront considérés comme « VIP ». Une pochette cadeau leur sera remise.
Une loterie aura lieu pendant la soirée avec des lots allant de 10 000 à 250 000 Fcfp. Les fonds seront reversés à l’association qui lutte contre les violences faites aux femmes, Vahine Orama.
Au programme également de la soirée : un défilé de créateurs, un spectacle de danse animé par Christopher Prenat, un espace photo et l’animation d’un DJ. 

Rédaction web

PRATIQUE

Salon Ô Féminin
Méridien Tahiti
Entrée gratuite. Ouvert de 9 à 18 heures

Soirée prestige Fenua Orama 
Bar l’Astrolabe
De 18 heures à minuit
Tarif : 1500 Fcfp / personne sur place

Corinne Calvini, directrice de DB Tahiti

 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu