dimanche 22 mai 2022
A VOIR

|

Nukutavake : la remise aux normes du réseau électrique en projet et l’eau potable bientôt payante

Publié le

À Nukutavake aux Tuamotu, la population bénéficie de son propre service public d’énergie électrique. Chaque année, 18 à 21 millions de Fcfp sont consacrés à l’alimentation électrique de l'île et de ses communes annexes telles que Vahitahi et Vairaatea. Et depuis 2020, la commune distribue l’eau potable à sa population.

Publié le 14/04/2022 à 16:01 - Mise à jour le 16/04/2022 à 11:10
Lecture < 1 min.

À Nukutavake aux Tuamotu, la population bénéficie de son propre service public d’énergie électrique. Chaque année, 18 à 21 millions de Fcfp sont consacrés à l’alimentation électrique de l'île et de ses communes annexes telles que Vahitahi et Vairaatea. Et depuis 2020, la commune distribue l’eau potable à sa population.

Deux groupes électrogènes alimentent 24 heures sur 24 les foyers et l’éclairage public de l’atoll. Installée dans les années 80, la centrale a été accueillie avec satisfaction par la population. Mais les nuisances sonores qu’elle génère commencent à peser. “Quand la centrale a été installée, les gens étaient contents, mais ils n’ont pas pensé aux nuisances que ça engendrerait plus tard. On travaille donc à déplacer la centrale en dehors du village” indique Roland Apa, maire de Nukutavake Vaitahi Vairaatea.

Dans son projet de reconstruction de sa centrale électrique, la commune a intégré la remise aux normes du réseau électrique. “Nous n’avons pas de souci avec le groupe électrogène, il fonctionne très bien. Le problème, ce sont les lignes électriques qui sont devenues obsolètes. Lorsqu’il y a de l’orage, nous sommes obligés de couper l’électricité au risque qu’il y ait des départs de feu. Les câbles sont détériorés de toutes parts”, précise Ligori Tereroa, agent de Nukutavake.

Sur l’île, il ne reste plus que l’extension des lignes électriques vers l’aéroport. Des travaux intégrés au plan de réhabilitation du réseau de la commune.

Parallèlement à cela, Nukutavake offre aussi de l’eau potable à ses administrés. Si depuis deux ans la population a pu jouir gratuitement de ce confort, la situation devrait bientôt évoluer avec l’édition d’une carte rechargeable à la mairie. “Cela fera une petite entrée pour la commune” précise le tavana. Dès que le système de facturation sera opérationnel, les administrés devraient être facturé 6 Fcfp le litre d’eau potable

infos coronavirus