jeudi 13 mai 2021
A VOIR

|

Nucléaire : une table ronde sur 2 jours prévue fin juin à Paris

Publié le

Le président de la République Emmanuel Macron, en réponse à l’appel du président du Pays Édouard Fritch, a proposé une table ronde de haut niveau qu’il présidera à Paris sur deux jours. Elle est prévue fin juin 2021.

Publié le 19/04/2021 à 17:08 - Mise à jour le 22/04/2021 à 9:26
Lecture 2 minutes

Le président de la République Emmanuel Macron, en réponse à l’appel du président du Pays Édouard Fritch, a proposé une table ronde de haut niveau qu’il présidera à Paris sur deux jours. Elle est prévue fin juin 2021.

Pour le Pays, l’objectif de cette opération est d’apporter sur le fait nucléaire vérité et justice, « reko tika » en reo pa’umotu.

« En effet, nous devons être en mesure de dépasser ensemble notre passé nucléaire afin de retrouver la confiance. Cette confiance en nous, entre nous Polynésiens et entre la Polynésie et la France est nécessaire pour se projeter vers l’avenir », écrit la présidence dans son compte-rendu du conseil des ministres.

Le président Edouard Fritch conduira à cette table ronde de haut niveau une délégation de 20 à 30 personnes représentant toutes les forces vives institutionnelles, civiles et religieuses de la Polynésie. Ses membres seront désignés par leurs organisations respectives, sur invitation officielle, dans les prochains jours, du président du Pays.

Deux thèmes principaux se dégagent pour cette table ronde : celui de l’histoire du Centre d’Expérimentation du Pacifique (CEP) et celui des actions d’accompagnement de l’État.

Une équipe de pilotage est constituée pour coordonner, organiser et alimenter les débats de cette délégation. Conformément à sa mission générale de préparation et d’animation de la politique publique de la Polynésie française en la matière, la délégation pour le suivi des conséquences des essais nucléaires (DSCEN) constitue et anime cette équipe.

Ci-dessous l’interview de Michel Arakino, trésorier de l’association Moruroa e Tatou :

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres :

– Quotas d’importation de volailles de race de poule pondeuse
– Maintien du prix des hydrocarbures au 1er mai
– La commission de surendettement pourra désormais prononcer des décisions d’effacement de dettes sans validation par un juge
– Délit de fraude fiscale
– Subvention en investissement au profit de l’OPH pour la viabilisation de parcelles à Tikehau
– Agrément pour la réalisation de logements sociaux par la société Niu Hiti promotion
– Formations au CFPA : création de trois titres professionnels
– Heiva des écoles
– Subvention de fonctionnement pour la mission de lutte contre le décrochage scolaire
– Organisation des Triennales de la condition féminine
– Consultations menées en Polynésie française dans le cadre de la 14e Conférence triennale des femmes du Pacifique
– Réinsertion sociale par l’activité

infos coronavirus