dimanche 25 août 2019
A VOIR

|

Nucléaire : l’association 193 se prépare à commémorer le premier tir au fenua

Publié le

Publié le 26/06/2017 à 14:41 - Mise à jour le 26/06/2017 à 14:41
Lecture 2 minutes

Vendredi et samedi soir, à l’issue de leurs marches, les militants de l’association organiseront des débats avec la population de la Presqu’île. Puis, dimanche, ils participeront à une messe à l’intention des malades et des personnes décédées en raison de leur exposition aux rayons ionisants. A 15 heures, enfin, ils rendront hommages, aux côtés des membres de Moruroa e Tatou à la stèle de To’ata, à John Doom et Bruno Barrillot, tous deux récemment disparus.

« Nous sommes reconnaissants envers ces deux personnalités », explique Auguste Uebe-Carlson, le président de l’association 193.  « On parle aujourd’hui librement du nucléaire. Même durant la campagne législative, tout le monde s’est saisi de la question.  Nous faisons cette marche pour dire aux gens : c’est loin d’être fini », ajoute-il.

Selon l’association, sa pétition pour l’organisation d’un référendum sur la question des essais totalise aujourd’hui 52 439 signatures. Et elle regrette qu’elle reste lettre morte auprès des autorités.

Père Auguste déplore aussi que Yolande Vernaudon, déléguée au suivi des conséquences des essais nucléaires n’a toujours pas pris contact avec l’association. « Nous lui avons envoyé un courrier : aucune réponse. Et cela ça nous étonne un peu », dit-il.

Et celui-ci d’ajouter : « Certains membres de l’association lui ont parlé dans le privé. On est étonnés d’entendre de sa part comme une invitation à ne pas trop dire que toute la Polynésie a été contaminée par les essais nucléaires. Or, celui qu’elle remplace, Bruno Barrillot, c’était son cheval de bataille. Le ministère de la Défense a affirmé cette réalité… et voilà que la nouvelle déléguée tient des propos complètement opposés. »

Quant aux dossiers d’indemnisation, traités par le CIVEN, l’association dit s’interroger sur le fait que ces derniers sont également adressés en copie au haut-commissariat.

« Certaines personnes ont souhaité récupérer leur certificat médical mais c’est la croix et la bannière. On a l’impression qu’il y a beaucoup de freins dans notre pays. Notamment la peur. On rencontre plein de gens qui disent : ‘ on aimerait constituer un dossier, mais j’ai peur pour moi, pour mes enfants, pour mon commerce… Est-ce que je ne serai pas embêté par la suite ?’ La loi doit être respectée tout simplement », conclut Père Auguste. 

Rédaction Web avec Laure Philiber 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV