jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Noyade dans les piscines : comment éviter le drame

Publié le

Publié le 16/01/2019 à 15:48 - Mise à jour le 16/01/2019 à 15:48
Lecture 2 minutes

« J’ai un petit garçon de trois ans qui n’écoute pas tout le temps, qui veut jouer… Et on n’a pas forcément constamment les yeux rivés sur lui, et un accident peut tellement vite arriver… On a préféré la sécurité à la beauté de la piscine. On fait une piscine et on la sécurise directement. On ferme toujours par sécurité l’enclos de la piscine » nous explique Alexandra Desseigne. Bloquer l’accès à la piscine est devenu un réflexe pour cette mère de famille. Pour sécuriser l’espace baignade sur la terrasse, elle a opté avec son mari pour une barrière en filet, rapidement démontable. Le bassin est ainsi sécurisé pour leur enfant et même pour leur animal de compagnie qui adore se baigner.

En métropole, toute piscine privée à usage familial doit être équipée d’au moins un des 4 systèmes de prévention des noyades : abri, alarme, barrière ou couverture. En Polynésie, il n’y a aucune obligation. Pourtant, Michel Harris, gérant de Educa Piscines à Faa’a voit ses ventes de barrières augmenter : « On en installe de plus en plus, on protège de plus en plus les piscines. En général, les gens les installent quand ils ont des enfants très jeunes. Après ils les enlèvent, et les revendent parfois. On a commencé à en installer il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui, on en installe 2 à 3 par mois. Une fois qu’elle est installée, la barrière se fait oublier. On voit la piscine à travers ».

Le système de filet tendu mesure 1m20. Un enfant de moins de 5 ans ne peut pas l’escalader car aucune barre rigide ne tient le filet. Ce choix de barrière amovible rassure les acquéreurs. Il est plus efficace qu’une alarme à immersion qui se déclenche en cas de chute.

La barrière peut aussi être installée sur la terrasse. Elle limite ainsi l’accès à la piscine côté jardin. Et chaque section peut être attachée par un loquet de sécurité. Mais « quelque soit l’installation et la sécurité qu’on va choisir, il faut quand même toujours surveiller les enfants. La vigilance reste de mise même avec un système de protection » poursuit le pisciniste. 
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol et Esther Parau Cordette

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : fermeture du 444 789 à partir du...

Le numéro mis en place par le gouvernement depuis le 13 mars pour répondre aux questions de la population sur le Covid-19, sera fermé à compter du dimanche 31 mai, ne recevant quasiment plus d'appels.

Rosina, l’une des premières basketteuses du fenua, décorée de...

Elle est l’une des premières femmes joueuses de basket-ball à Tahiti. Et depuis 1966 jusqu'à aujourd'hui, elle est présidente de la section basket de l’AS JT. Rosina Layton-Thunota, 85 ans, a été élevée ce matin par le président Edouard Fritch au rang de chevalier de l’ordre de Tahiti Nui.

À Vairao, des CAES contribuent à l’embellissement de leur...

L’environnement et les actions de solidarité sont les priorités de l’association "Te ui no te oaoa" de Vairao. Ses membres ont été engagés dans le cadre du CAES pour embellir certains sites de cette commune de la Presqu’île.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV