dimanche 5 juillet 2020
A VOIR

|

Nouvelles constructions : l’exonération d’impôt foncier pourrait passer à 10 ans

Publié le

Le Vice-président de la Polynésie française a présenté au Conseil des ministres deux projets de lois fiscales, contenant une vingtaine de nouvelles mesures applicables sur l’année 2020, qui viennent compléter le premier train de mesures fiscales présenté en Commission de l’Economie de l’Assemblée de la Polynésie française en novembre dernier.

Publié le 20/11/2019 à 15:13 - Mise à jour le 21/11/2019 à 15:02
Lecture 2 minutes

Le Vice-président de la Polynésie française a présenté au Conseil des ministres deux projets de lois fiscales, contenant une vingtaine de nouvelles mesures applicables sur l’année 2020, qui viennent compléter le premier train de mesures fiscales présenté en Commission de l’Economie de l’Assemblée de la Polynésie française en novembre dernier.

Concernant la Taxe de Développement Local (TDL), le Vice-président a présenté les résultats de la seconde phase du chantier TDL initié en 2018. Les objectifs, fixés alors par les représentants des consommateurs et des entreprises locales, sont d’une part de restreindre l’application de la taxe aux seuls produits réalisés localement, et d’autre part de la simplifier en réduisant la gamme de taux.

Le Vice-président a également présenté un projet de texte facilitant le don par le service des Douanes des marchandises confisquées ou abandonnées par leurs propriétaires, au bénéfice d’associations ou de fondations.

Il a également été proposé de prolonger de deux ans l’exonération d’impôt foncier sur les nouvelles constructions, qui permet aux nouveaux propriétaires de ne pas payer d’impôt foncier sur leur habitation principale pendant les 10 premières années.

Dans le secteur de la santé, le Vice-président a souhaité diminuer le taux de TVA sur certains matériels médicaux, et faciliter les dons des entreprises aux organismes de recherche, notamment lorsque ces recherches portent sur la santé publique.

En outre, différentes mesures visant à soutenir les secteurs de la pêche, des hydrocarbures et du transport aérien international, ont également été présentées en Conseil des ministres.

Ces lois fiscales seront soumises au vote de l’Assemblée de la Polynésie française d’ici la fin de l’année.

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres

Subvention d’exploitation à la SAS Fare Rata
Le Vice-Président présente deux nouvelles lois fiscales pour 2020
Indice des prix à la consommation : baisse de 0,1% en octobre
Accord-cadre entre la Polynésie française et la Caisse des Dépôts et Consignations
Dépenses touristiques : +30% des recettes sur les 3 dernières années
Animation et actions d’accueil des croisiéristes : subvention en faveur de l’association Papeete Centre-Ville
Subvention en faveur du comité du tourisme de Moorea
Fenua compétences : soutien à l’association « Te Pu No Te Ite »
Projets de loi du Pays et de délibérations portant sur diverses mesures en matière de ressources humaines au sein de la fonction publique de la Polynésie française
Inclusion numérique des personnes en situation de précarité : subvention à l’association FACE
Modification dans l’organisation du brevet professionnel polynésien d’éducateur sportif
Subventions aux associations et fédérations sportives et de jeunesse

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Sorti de confinement pour aller à la plage, un...

Il était sorti de confinement pour aller à la plage en famille et avait critiqué un des fonctionnaires les plus appréciés du pays: le ministre néo-zélandais de la Santé David Clark, profondément impopulaire, a finalement démissionné jeudi.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV