vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Noël : la célébration de la naissance du Christ

Publié le

Publié le 24/12/2015 à 14:46 - Mise à jour le 24/12/2015 à 14:46
Lecture 2 minutes

Ce vendredi matin, les fidèles de l’église Saint Michel de Papara étaient encore nombreux pour la messe. Noël ce n’est pas seulement une fête commerciale, mais bien une célébration religieuse. 
 
Pour Edgar Kahiehitu, membre de l’église Saint Michel, explique : « tous les jours, c’est Noël ! À partir de l’instant où tu t’occupes d’un plus faible que toi, d’un plus pauvre que toi, eh bien c’est Noël. Tu réalises le voeu de Dieu d’aimer son prochain, comme lui nous a aimés jusqu’à donner son fils, pour que l’humanité soit sauvée.  » 

Père Gilbert Nohotemorea, administrateur paroissial de l’église Saint Michel Papara explique que : « aujourd’hui nous fêtons la fête de Noël qui nous permet de ne pas oublier que Dieu dans son amour a envoyé son fils pour nous sauver. (…) face à tout ce qui se passe autour on a l’impression que tout ce qui est matériel tend à étouffer la fête de Noël. Mais chaque chrétien est bien conscient que la messe de Noël se passe d’abord dans le coeur. C’est d’abord une relation intime que l’on entretient avec Dieu à qui nous voulons rendre grâce pour ce cadeau qu’il nous fait : son fils. La fête de Noël n’arrêtera pas la misère, la pauvreté, ni toute violence… c’est pour ça que ça commence dans l’intimité du coeur. Quand un homme est rempli de l’amour de Dieu, c’est sur qu’il aimera et partagera cet amour. (…) Et c’est par cette relation intime avec Dieu que nous pourrons chaque jour faire grandir cet amour dans le coeur. Et ainsi, avoir des gestes d’amour, de charité, de solidarité, de générosité, de miséricorde envers les personnes que nous rencontrons tous les jours. »

Rédaction web ( reportage de Thierry Teamo)

Edgar Kahiehitu, membre de l’église Saint Michel

Père Gilbert Nohotemorea, administrateur paroissial de l’église Saint Michel Papara

Roma Teihoarii , membre de l’église Saint Michel

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu