jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Nocturne de Noël : les commerçants en fête malgré la crise

Publié le

La traditionnelle nocturne de Noël s’est déroulée vendredi au centre-ville de Papeete. Une soirée un peu particulière cette année en raison de la crise, mais elle n’a pas empêché les clients d’être au rendez-vous. Certains commerces ont même joué le jeu des remises.

Publié le 19/12/2020 à 17:43 - Mise à jour le 20/12/2020 à 16:04
Lecture 2 minutes

La traditionnelle nocturne de Noël s’est déroulée vendredi au centre-ville de Papeete. Une soirée un peu particulière cette année en raison de la crise, mais elle n’a pas empêché les clients d’être au rendez-vous. Certains commerces ont même joué le jeu des remises.

Malgré la situation sanitaire actuelle, la magie de Noël a illuminé la capitale hier soir. Pour cette nocturne, l’association Papeete Centre Ville avait mobilisé plusieurs centaines de commerçants. L’occasion pour les clients de faire leurs achats en toute tranquillité ou bien tout simplement de se faire plaisir : « C’est bien pour ceux qui n’ont pas le temps de venir la journée, et il fait moins chaud aussi ! ». « C’est une bonne initiative quand on travaille toute la journée et qu’on n’a pas trop le temps de venir » ajoute un autre client.

Dany Dana, président de l’association Papeete Centre Ville, invité du journal :


Pour les commerces, la nocturne est une aubaine après une année morose. Certains ont joué le jeu des remises comme dans cette bijouterie où l’on se satisfait de voir que les clients sont de plus en plus nombreux à acheter local : « C’était pour faire plaisir aux gens. Et pour dire qu’on est là pour faire des remises à ceux qui ont peut-être moins de moyens pour pouvoir acheter de belles pièces à leurs proches. (…) Les gens ont acheté énormément local cette année. On a des chiffres qui ont bien remonté par rapport à ce qu’on pensait, on est très content » explique Savana Segura, vendeuse.

Acheter local et faire des remises, un jeu donnant-donnant pour faire repartir l’économie. Mais dans cette boutique de vêtements, on ne mise pas que sur la nocturne de Noël : « On essaie de faire des efforts, par exemple, on ouvre ce soir jusqu’à 20 heures. On ouvre samedi plus tard, et on ouvrira aussi dimanche de 9 heures à midi. Une nocturne de Noël demande une organisation, cela demande des employés supplémentaires, on fait un peu plus d’heures, c’est sûr, mais c’est vrai qu’on est préparé. On a l’habitude par rapport aux dernières années » indique Capucine Voune, employée.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Si les nocturnes sont généralement organisées le dernier week-end avant Noël, pour 2020, l’événement tombe plutôt mal selon Valérie Barral, responsable d’une bijouterie, qui regrette que les clients soient peu nombreux : « Les clients ne sont pas trop là. Ils étaient là au Black Friday, donc forcément… peut-être que c’est trop rapproché. On a fait de sacrées promotions au Black Friday, mais là, ce n’était plus possible avec Noël. À presque 15 jours d’écart, ce n’était pas possible de faire encore des promotions. (…) Et on est le 18, les paies ne sont pas encore tombées, et ça y fait beaucoup ».

Près de 300 boutiques ont participé à cette nocturne de Noël. Couvre-feu oblige, elles ont fermé leurs portes à 20 heures. 

infos coronavirus