mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Neuf communes s’engagent dans la lutte contre la fraude documentaire

Publié le

TITRES D’IDENTITÉ - Les maires de neuf communes de Polynésie ont signé ce jeudi un accord avec le haut-commissaire, le procureur de la République et le directeur de la Police aux frontières afin de former les agents communaux à détecter les faux documents qui pourraient être utilisés dans le cadre de demandes de passeports et cartes d’identité.

Publié le 25/04/2019 à 16:01 - Mise à jour le 17/06/2019 à 11:20
Lecture 2 minutes

TITRES D’IDENTITÉ - Les maires de neuf communes de Polynésie ont signé ce jeudi un accord avec le haut-commissaire, le procureur de la République et le directeur de la Police aux frontières afin de former les agents communaux à détecter les faux documents qui pourraient être utilisés dans le cadre de demandes de passeports et cartes d’identité.

Sur le marché de la contrefaçon, le passeport français est l’un des documents les plus recherchés. Mais la complexité du système de sécurisation de ce titre pousse les fraudeurs à produire de fausses pièces justificatives pour parvenir à leurs fins.

Même si les risques sont moindres en Polynésie, les services de l’État ont préféré prendre les devants en apportant aux agents communaux une formation spécifique dans la détection de faux documents.

« C’est une sensibilisation à la détection des faux documents, surtout au niveau des pièces justificatives qui sont apportées dans le dossier en vue de la délivrance d’un document d’identité », explique le major Dehlia Deligny, agent de la police aux frontières en charge de la formation des agents communaux.

« Je vais essentiellement leur donner la normalisation des documents, au niveau des dimensions de chaque document officiel délivré par l’Etat français, mais également les sécurités qui sont observables à chaque niveau. »

Acte de naissance, certificat de nationalité, justificatif de domicile, etc., les pièces justificatives seront désormais passées à la loupe par les agents communaux. L’idée étant de stopper les fraudeurs avant même l’établissement et la délivrance du titre officiel.

Car « le passeport français, dès lors qu’il est délivré, permet à son titulaire de rendre dans près de 189 pays sans visa, c’est pour vous dire l’enjeu économique et financier que représente la possession d’un passeport français… », précise le major Deligny.

En Polynésie, 45 000 passeports et cartes nationales d’identité sont délivrés chaque année. Pour l’heure, sur les 48 communes, seules neuf se sont engagées dans cette lutte contre la fraude documentaire.

Sur Tahiti, il s’agit de Pirae, Arue, Mahina et Taiarapu-Est. Bora Bora et Uturoa aux îles Sous-le-Vent. Quant aux autres archipels, il y a Tubuai aux Australes, Rangiroa aux Tuamotu et Hiva Oa aux Marquises.

Brandy Tevero et Tauhiti Tauniua-Mu San

infos coronavirus

Covid-19 : les salles de sport « sacrifiées » estime Christian Wang Sang

"C'est injuste." "C'est révoltant." Les gérants de salles de sport sont dépités. Alors qu'ils traînent encore des séquelles financières du confinement, c’est...

Covid-19 : Manutea Gay « demande à chacun de se rendre responsable »

Manutea Gay, le responsable de la plateforme covid-19, était notre invité en plateau lundi soir. Il indique que "les messages qui ont été diffusés jusqu’à aujourd’hui ont fait leur temps, il est nécessaire de passer à autre chose", et "demande à chacun de se rendre responsable à titre individuel" face à la pandémie.

Covid-19 : le tourisme mondial en baisse de 70% entre janvier et août

Les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à l'année précédente, sous l'effet de la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).